Le dernier clip de Guerlain : le cauchemar des cinéphiles

Le dernier opus de Guerlain, "La légende de Shalimar" passe en boucle dans les salles obscures en lieu et place des bandes-annonces. Résultat, il exaspère les cinéphiles. 

guerlain

(Capture d'écran de la publicité Guerlain)

Les raisons de la colère

Depuis quelques jours, les spectateurs qui vont au cinéma tombent sur une publicité de la marque Guerlain. Les tweets assassins sont révélateurs de l'over-dose.

Publicité

Publicité

guerlain

Publicité

Mais pourquoi tant de haine ? La longueur du clip tout d'abord : 5 minutes 45 d'une lente romance aux allures d'un conte des mille et une nuits. Le coût de production ensuite : 4 millions d'euros, pas moins, probablement plus que le budget alloué à certains films que les spectateurs sont venus apprécier, comme le précise Vodkaster. On peut penser à Alabama Monroe par exemple.

Par la voix de David Honnorat, le site spécialisé en cinéma précise :

Dans l'érection spontanée d'un Taj Mahal en toc, c'est le cinéma qu'on assassine [...]. Evidemment la pub rapporte in fine de l'argent à la filière ou en tous cas aux salles qui la diffusent, mais le préjudice est plus insidieux. En effet, La Légende de Shalimar (oui pardon, le «court-métrage» a un titre) contribue encore un peu plus à démystifier le cinéma en nourrissant le cynisme du spectateur.

Publicité

On vous conseille également :

Par Ombline, publié le 26/09/2013

Copié

Pour vous :