La fringue 3D débarque dans les fashion weeks

Quand la technologie de pointe rencontre le monde de la mode, ça donne des pièces surprenantes. Ainsi en est-il de la technique d'impression 3D utilisée par la designer Iris Van Herpen lors de son défilé "Voltage" durant la fashion week parisienne.

Onze pièces, conçues et réalisées grâce à un programme de CAO, puis envoyées vers une imprimante 3D dernier cri, qui construit le vêtement couche par couche. La nouveauté, c'est qu'au lieu d'utiliser des matériaux de base rigides tels que le plastique ou le métal, on peut maintenant travailler du caoutchouc ou du polyuréthane. Le champ des possibles est alors infini, et Iris Van Herpen l'a bien compris.

Elle produit alors une collection exclusivement en 3D en collaboration avec Julia Koerner, architecte et prof à l'UCLA, qu'elle décline sous forme de jupe, combinaison, cape ou robe.

Publicité

Neri Oxman, co-designer de la collection, évoque cette collection avant-gardiste :

The ability to vary softness and elasticity inspired us to design a 'second skin' for the body acting as armor-in-motion. In this way we were able to design not only the garment’s form but also its motion.

Ce dernier qualifie même la collection 3D de la créatrice de daily-wear. Bon là, il va peut être un peu loin, mais en tout cas, quand la technologie sert la poésie du style, nous, on aime.

Publicité

Publicité

Par Ombline, publié le 31/01/2013

Copié

Pour vous :