featuredImage

Une créatrice de mode publie des photos jugées racistes

La créatrice de mode Aamna Aqeel a déchaîné une polémique à cause de son photo shoot jugé raciste. Son nom, "Be My Slave", est sans équivoque.

DIVA Magazine

Crédit : Amnaa Aqeel

DIVA est un magazine de mode pakistanais. Et on s'attendait à d'autres prises de position de la part de ce genre de publication. Ou, du moins, autrement moins nauséabond. Pourquoi ? Car le journal a publié en ses pages une série d'images de la créatrice pakistanaise Aamna Aqeel jugé ouvertement raciste.

Intitulé "Be My Slave", celui-ci montre un mannequin féminin posant en position dominante à côté d'un enfant noir qui ressemble beaucoup à un esclave. Considérant le titre de la série de photos, on a peu de chance de se tromper. Et nul besoin de les commenter, ces clichés, qui sont à découvrir en fin d'article, parlent d'eux-mêmes.

"Inexcusable"

Fustigée par de nombreux magazines, dont l'International Herald Tribune, Aamna Aqeel s'est défendue en argumentant que l'enfant présent sur les photos "travaillait dans un garage et cherchait un autre travail". Pour l'éditorialiste mode du journal américain Salima Feerasta, qui titre sa tribune "Ce n'est certainement pas de l'art !", ce n'est pas une excuse :

De viles images de racisme et d'exploitation [...] inexcusables.

Une histoire de plus pour agrémenter la polémique autour d'un racisme latent au royaume de la mode.

Crédit : Amnaa Aqeel

Crédit : Amnaa Aqeel

Crédit : Amnaa Aqeel

Crédit : Amnaa Aqeel

On vous conseille également :

Par Théo Chapuis, publié le 14/05/2013

Copié