American Apparel n'en finit plus de susciter la polémique

La marque, qui n'en est plus à sa première polémique, fait à nouveau parler d'elle. Régulièrement censurée par l'autorité de régulation britannique pour ses images hyper-sexualisées de la femme, c'est aujourd'hui une blogueuse suédoise qui tire la sonnette d'alarme.

american apparel

American Apparel : Une collection "unisex" et deux poids, deux mesures

La blogueuse suédoise Emelie Erikson a comparé dans son blog En blommig tekopp les photos vantant les produits de la collection "unisex" de la griffe sur son site web, portés successivement par des mannequins masculins, puis féminins. Et c'est là que le bât blesse. Autant les clichés des jeunes hommes sont conformes aux bonnes moeurs, autant les mises en scènes des vêtements portés par les femmes sont hyper-sexualisées : la mannequin sera ainsi les fesses à l'air pour vanter les mérites d'une chemise.

Publicité

 

Publicité

  • La chemise en flanelle chez l'homme

Publicité

  • La chemise en flanelle chez la femme

Publicité

Un représentant d'American Apparel a réagi à la polémique naissante, insistant sur le fait que la blogueuse avait mal interprété un shooting simplement artistique, et soulignant :

American Apparel est une marque très sensible aux questions liées au genre et à la sexualité

C'est le moins que l'on puisse dire.

 

Par Ombline, publié le 20/05/2013

Copié

Pour vous :