Par Robin Panfili

Du safran, de l’eau de rose et des pistaches.

Bastani-e nooni. (© Menu.com/CC 3-0)

Entre les glaces et le Moyen-Orient, il existe toute une histoire, assez méconnue. C’est particulièrement le cas en Iran où l’on célèbre le Nouvel An du calendrier persan avec une glace aux fausses allures de sandwich.

Le bastani-e nooni est certes un dessert de fête que l’on déguste notamment pour Nourouz, le Nouvel An du calendrier persan, mais avant tout un patchwork de saveurs et d’arômes. On y retrouve une crème glacée au safran (qui lui donne cette couleur jaune), de l’eau de rose, une gaufrette et des pistaches croustillantes.

"Disponible toute l’année, cette glace reste toutefois surtout prisée, chaque printemps, durant les célébrations du Nouvel An persan", explique Atlas Obscura.

Mais n’allez pas croire que le bastani-e nooni est le seul trésor glacé de la région. L’Iran a, depuis de nombreuses années, figuré comme un digne représentant de ce domaine de la gastronomie. On pense au sorbet sharbat, ou encore au faloudeh, une glace à base de vermicelles de riz, de jus de citron pressé et d’eau de rose.

Bastani-e nooni. (© Menu.com / CC 3-0)