Capture d’écran de la vidéo

Vidéo : The Wedge ou la somme de toutes les peurs

Grosses vagues, cailloux et courants puissants : le spot de The Wedge en Californie est réputé pour ses conditions extrêmes. Et quand on filme le tout en slow motion, le résultat est effrayant. 

Wedge

Capture d'écran de la vidéo

Au bout de la péninsule de Balboa Beach à Newport, il y a The Wedge. Et The Wedge est peu ou proue la somme de ce qu'il y a de plus dangereux dans la pratique du surf.

Publicité

Détaillons ensemble :

  • des formations rocheuses à proximité;
  • une vague de bord (ou Shorebreak comme on l'appelle plus communément dans le monde de la glisse) extrêmement puissante et vicieuse;
  • quand le "swell" est bien orienté la rencontre de deux "pans" de houle formant un peak "instable";
  • des courants;
  • du ressac.

Pour toutes ces raisons, auquelles s'adjoint la fierté un peu masculine mais surtout glisso-centrée de faire dans le dangereux histoire de forcer le respect, le spot est particulièrement couru lorsque l'océan offre de grosses conditions. Et ce fut le cas lors du tournage de la vidéo Wedge réalisée par Brecht Vanhoff, portée à notre connaissance par le magazine Desillusion.

Publicité

Et pour se "singulariser" en quelque sorte de la masse de vidéos produites dans le petit monde du surf, et plus particulièrement en ce qui concerne le surf de gros, le directeur semble avoir pris le parti pris d'offrir plus de lumières à mère nature qu'aux exploits des riders. Résultat ? Quatre minutes de vagues qui se dressent, aspirent ceux qui viennent s'aventurer trop près, et explosent en une masse blanche, le tout en slow motion histoire de bien décomposer le mouvement. La vidéo est sublime, fallait-il le préciser.

On vous conseille également : 

Publicité

Par Tomas Statius, publié le 12/06/2013

Copié

Pour vous :