La ministre des sports entourée de la délégation française pour les Gay Games, à Cleveland (Crédit : délégation française pour les Gay Games 2018)

Paris, ville d'accueil des Gay Games 2018

Paris a été désignée ville d'accueil pour les Gay Games 2018. Une compétition sportive qui se veut porteuse de tolérance.

gay

La ministre des sports entourée de la délégation française pour les Gay Games, à Cleveland (Crédit : Délégation française pour les Gay Games 2018)

Annecy a échoué à être la ville d'accueil des JO d'hiver 2018 ? L'honneur est sauf : comme le rapporte Le Monde, Paris a été élue ville hôte de la Xe édition des Gay Games par la Fédération internationale des jeux internationaux homosexuels. La capitale française a été sélectionnée à Cleveland face à Londres et Limerick (Irlande).

Publicité

Sans doute la présence de la ministre des sports a-t-elle jouée en la faveur de la capitale française. Valérie Fourneyron était accompagnée d'une délégation de la Ville de Paris et du Conseil régional d'Île de France, ainsi que de l'ancienne escrimeuse Laura Flessel, marainne de la candidature. "Paris et le France sauront offrir une grande fête ouverte à toutes et tous sans exclusion ni discrimination", a commenté la ministre.

Gay-friendly, mais pas que

Fondés en 1982 à l'initiative d'un décathlonien américain, Tom Waddell, les Gay Games se veulent une manifestation sportive et culturelle "inclusive", ouverte à tous les individus sans distinction d’âge, d’orientation sexuelle, de religion, de nationalité. Il n'y a d'ailleurs aucune condition de performance à fournir, les participations étant basées sur le simple concept de l'inscription.

Au passage, aucune "preuve" d'homosexualité ou de bisexualité n'est à fournir : le désir d’apporter son soutien aux objectifs des jeux étant l’essentiel, soit promouvoir la tolérance dans le sport.

Publicité

15.000 participants attendus

Se déroulant tous les quatre ans comme les Jeux Olympiques, les Gay Games rassemblent cependant plus de concurrents : plus de 10.000 athlètes s'affrontent chaque édition. "Nous espérons fédérer plus de 15 000 participants", indiquait même, avant le vote, Michel Geffroy, co-président du comité de candidature des Jeux de 2018.

Certaines personnalités de gauche comme Pierre Bergé, Anne Hidalgo ou encore Jean-Paul Huchon ont communiqué leur enthousiasme ou leur fierté quant à la victoire de Paris, qui organisera les Gay Games pour la première fois de leur histoire. Ci-dessous, leurs tweets consacrés à l'évènement :

Publicité

Les jeux devraient avoir lieu du 4 au 12 août, de la cérémonie d'ouverture au stade Jean Bouin à celle de clôture à la Villette. Le budget de l'organisation est estimé à 5 millions d'euros – contre quelque 11 milliards d'euros pour les récents JO de Londres.

Publicité

On vous conseille également :

Par Théo Chapuis, publié le 08/10/2013

Copié

Pour vous :