AccueilLifestyle

Méga-tournoi : Hulk ou le titan d’Eren, qui est le plus fort ?

Publié le

par Hong-Kyung Kang

©frederic.pham

Cet été, Konbini vous propose un tournoi des personnages iconiques de la pop culture.

Les géants sont des créatures surnaturelles fascinantes, qui peuplent aussi bien les mythes fondateurs que les œuvres iconiques de la pop culture. Leur capacité à transcender la condition humaine, grâce à leur puissance et majesté, captive l’humanité. Le Titan Assaillant d’Eren Jäger et Hulk se présentent comme deux personnages qui catalysent cette fascination culturelle pour ces figures qui incarnent le gigantisme.

En tant que guerriers, Hulk et Eren mettent à profit leur force effroyable pour terrasser leurs adversaires. Le premier évolue dans l’équipe de super-héros la plus puissante de son univers, les Avengers. Le second combat pour libérer l’humanité, et a rejoint le bataillon d’exploration, un détachement guerrier de l’armée de l’île de Paradis, un pays confiné entre trois murailles. On vous propose donc d’analyser lequel des deux dispose du pouvoir le plus destructeur.

À lire aussi : le match précédent du méga-tournoi : Kira de Death Note vs le Joker

Round 1 : maîtrise du pouvoir

Si Eren et Bruce disposent tous les deux d’une puissance destructrice, ils n’ont réussi à la maîtriser qu’après de rudes efforts. C’est à force d’entraînement avec les autres membres du bataillon d’exploration que le jeune Jäger a appris à contrôler son pouvoir, afin de se transformer en titan lorsque la situation l’exige.

Même une fois sa forme titanesque acquise, le jeune soldat a appris à ses dépens que sa puissance ne lui servait à rien si elle n’était pas exploitée correctement. Lors de son combat contre Annie, une guerrière qui dispose également du pouvoir de se transformer en titan, Eren subit une lourde défaite, causée par son manque d’expérience et de technique.

De son côté, le docteur Banner entretient également un rapport difficile avec ses pouvoirs. En effet, sa capacité à se transformer en géant vert destructeur représente une menace constante pour lui comme pour le reste de l’humanité. Ce n’est que lorsqu’il a décidé de ne plus avoir peur de lui-même que Bruce réussit à faire de Hulk un véritable super-héros.

Round 2 : puissance

Si Hulk et le Titan Assaillant se présentent tous deux comme des adversaires aussi redoutables, c’est principalement grâce à leur puissance réellement destructrice. Lors des batailles, les deux guerriers se positionnent en tant que figures de proue des assauts, et servent aussi bien de fer de lance pour briser les défenses ennemies que de bouclier qui absorbe les coups adverses.

Sous sa forme titanesque, Eren devient un colosse de 15 mètres de haut, et dispose donc d’une force proportionnelle à cette taille. Lors de son attaque surprise contre Mahr, l’Assaillant parvient, à lui seul, à infliger des dégâts considérables à une ville entière, en détruisant tout sur son passage.

De son côté, Hulk a également prouvé sa puissance. Lors de l’attaque de New York par Loki, il réussit à écraser ses adversaires avec une aisance effroyable. En effet, plus le géant vert est énervé, plus sa puissance devient terrifiante : ainsi, dans le film Avengers, lorsque Captain America demande à Bruce de se laisser aller à sa fureur, celui-ci lui dévoile son secret : il est constamment en colère.

"C’est le bon moment pour que vous vous mettiez en colère" / "C’est ça mon secret Cap..." / "Je suis toujours en colère."

Round 3 : rapport avec le pouvoir

Le pouvoir d’Eren lui a été donné par son père, afin qu’il libère les Eldiens de leur destin tragique. Les titans sont donc par nature maudits, car ils ont semé la mort et la destruction tout au long de leur existence. Le jeune Jäger porte en lui cette malédiction, et comme tous les autres titans primordiaux, son espérance de vie est réduite à treize ans.

Lorsque le propriétaire d’un titan primordial en mange un autre, il gagne ses pouvoirs. La symbolique est éloquente : il s’agit littéralement de tout prendre à son adversaire, en l’absorbant.

De son côté, Bruce Banner entretient une relation difficile avec ses pouvoirs. À la fin du film Avengers : L’Ère d’Ultron, il finit par s’isoler, ne supportant pas l’idée que son pouvoir puisse causer des victimes innocentes. En effet, le scientifique souffre d’un trouble de la personnalité : Hulk et Bruce sont deux êtres qui cohabitent dans le même inconscient, et cette double présence se révèle conflictuelle.

Le super-héros n’arrive à trouver la paix que dans Avengers : Endgame, lorsqu’il fait cohabiter les deux personnalités en adoptant le corps de Hulk tout en gardant son propre esprit. C’est en acceptant celui qu’il est réellement que Bruce a trouvé la paix.

Round 4 : motivations

Au fil de ses aventures, Eren se révèle sans scrupule, et se montre prêt à absolument tout pour accomplir ses objectifs. Historiquement, dans l’univers de L’Attaque des Titans, le Titan Assaillant est toujours allé de l’avant en éradiquant tous ses ennemis. La morale du jeune Jäger est donc trouble : même s’il œuvre pour le bien, il se présente comme un conquérant sans pitié pour ses ennemis.

À lire également : Il faut qu’on parle de la fin de L’Attaque des Titans : est-elle vraiment décevante ?

Quant à Bruce, comme le reste des Avengers, il souhaite constamment faire le mieux possible pour sauver le monde. Après que Thanos a exterminé la moitié de la population dans Avengers : Infinity War, Hulk se joint naturellement au reste des Vengeurs pour sauver l’humanité.

Eren et Bruce se présentent donc tous les deux comme des adversaires redoutables, par leur puissance physique et leur endurance effrayante pour leurs adversaires. Cependant, si Hulk ne cesse de remettre en question le bien-fondé de son pouvoir, et regrette les victimes collatérales qu’il a causées, le Titan Assaillant n’hésite pas à écraser ses ennemis sans vergogne.

@frederic.pham

À voir aussi sur konbini :