AccueilLifestyle

Lil Nas X fait polémique avec ses "Satan Shoes"… incrustées d’une vraie goutte de sang

Publié le

par Aurélien Chapuis

Le rappeur donne suite à son clip "Montero", en modifiant une paire d’Air Max 97 avec un pentagramme et une croix inversée.

Après son clip sulfureux "Montero (Call Me By Your Name)", le rappeur Lil Nas X continue de provoquer l’Amérique puritaine avec la sortie d’une paire de sneakers customisées appelée "Satan Shoes". Avec une base d’Air Max 97 noire, le rappeur joue sur la symbolique des enfers en y ajoutant un pentagramme, une croix inversée et la mention d’un verset de la Bible, Luc chapitre 10, verset 18 : "Jésus leur dit : 'Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair'."

En plus, Lil Nas X a ajouté de l’encre rouge dans la bulle d’air ainsi qu’une véritable goutte de sang. L’auteur de "Old Town Road" sort cette paire ce lundi 29 mars via MSCHF, une plateforme spécialisée en personnalisation de chaussures. Il y aura 666 paires disponibles, toutes numérotées, et leur prix sera de 1 018 dollars, en référence au verset de la Bible.

Cette sortie de sneakers customisées a créé la polémique et provoqué des tombereaux d’insultes sur les réseaux sociaux, accusant le rappeur Lil Nas X de pervertir la jeunesse et de faire l’apologie du diable. Pour éviter le bad buzz, Nike a annoncé dans un communiqué qu’il n’avait rien à voir avec cette paire, ni Lil Nas X ou MSCHF.

Le rappeur s’est alors fendu d’une vidéo d’excuses… qui n’en est absolument pas une, vu qu’elle reprend le moment le plus explicite du clip de "Montero", celui où l’artiste offre une danse des plus lascives à Satan en personne. Lil Nas X a décidé de bousculer les valeurs conservatrices, toujours extrêmement présentes aux États-Unis, ainsi que l’homophobie rampante dans l’inconscient collectif mondial.

Avec la "Satan Shoes" et la communication qui l’accompagne, Lil Nas X continue de clamer haut et fort qu’il est libre de faire ce qu’il veut, de sa sexualité et sa religion. Sur Twitter, l’artiste continue de troller au maximum avec des nouvelles paires possibles. Dans tous les cas, le message est passé. Et très fort.

À voir aussi sur konbini :