Darryl Webb – Reuters

Le nouveau job de Steven Seagal

En Arizona, le sherif Joe Arpaio a fait appel à Steven Seagal pour apprendre aux citoyens de sa ville à avoir l'oeil du tigre. 

Le nouveau job de Steven Seagal

Darryl Webb - Reuters

Steven Seagal c'est un peu l'incarnation du héros de série B avec tous les tics qui vont avec, regard-du-mec-qui-rigole-pas, queue de cheval, muscles en évidence. Il est en quelque sorte  la version sur-testostéronée de Chuck Norris et comme lui il n'aime pas les méchants. C'est pourquoi lorsque le shérif Joe Arpaio l'a contacté pour lui proposer de former des citoyens bénévoles, Steven Seagal a accepté en digne justicier. Sa mission ? Apprendre aux bénévoles à se défendre en cas de fusillade dans une école. La tuerie de Newton est toujours présente dans les mémoires...

Publicité

Steven Seagal : profession formateur

Publicité

Cours de simulation dans une école - Parker Haeg / Demotix

Samedi dernier, Steven a donc dispensé son premier cours avec l'adoubement du shérif Arpaio réputé pour être " le plus dur des Etats-Unis" à la limite même de l'extrémisme notamment vis-à-vis de l'immigration illégale. C'est le même shérif qui avait à l'époque exigé la preuve que Barack Obama était bien un citoyen américain en procédant à la vérification de son certificat de naissance. Il fallait oser mais cela est révélateur d'une chose : Joe Arpaio a une conception bien à lui de la justice qui ne fait pas l'unanimité surtout en matière d'armes. Mais Steven Seagal semble partager sa philosophie

Je suis ici pour essayer de leur apprendre le maniement des armes et les arts martiaux afin de les aider à réagir plus vite et à protéger nos enfants

Publicité

C'est en ces termes que s'est exprimé l'acteur lors d'une séance de formation à l'école Fountain Hills. Un discours qui ne fut pas du goût de tout le monde alors que les Etats Unis, encore sous le choc de la tuerie de Newton, remettent sur le tapis la loi sur le port d'arme. Plusieurs parents se sont plaint en effet que des armes à feu pénètrent dans l'enceinte d'une école.

C'est un sujet dont il convient de débattre mais de toute évidence, Steven Seagal qui a toujours réponse à tout en bon héros de gros nanar en a une très efficace. Interviewé par ABC News au sujet de cette polémique, il a simplement rétorqué que ceux qui ne partageaient pas son avis étaient "une honte pour la race humaine". On ne plaisante pas avec Steven Seagal !

DARRYL WEBB/REUTERS

Publicité

DARRYL WEBB/REUTERS

Steven Seagal aurait-il pris ses rôles un peu trop au sérieux?

Par Afifia B, publié le 13/02/2013

Copié

Pour vous :