Ouigo : l'offre LOL-cost de la SNCF

Les initiatives de la SNCF sont sous-tendues d'une belle intention mais tel un soufflé sans levure, il y a toujours un truc qui fait "pshiit".

ouigo

Mardi, la SNCF était fière de présenter son nouveau projet que l'on devine finement conçu par une équipe de jeune communicants guillerets. "Les mecs, on est là pour concevoir le TGV Low Cost de la SNCF. Gros budget, 10 millions d'euros, il faut lui trouver un nom qui décape". Réponse immédiate : "Et pourquoi pas let's go ? C'est dynamique, c'est court. Ca évoque la rapidité du TGV mais version condensée".

Publicité

Et enfin :

Mmh non c'est naze ! We go c'est mieux. Ho et puis non, Ouigo c'est encore mieux. Là il y a le jeu de mot anglais mais on reste français. Parfait.

Et c'est ainsi que le TGV Low Cost de la SNCF fut baptisé. Un écrin passable qui cachait une bien belle misère. On vous explique tout.

Publicité

Ouigo : l'offre lol-cost

Il fut un temps où prendre le train était un moyen de transport au rapport qualité/prix encore raisonnable. On le préférait à l'avion alors plus onéreux et moins pratique d'accès puisque les aéroports se trouvent en périphérie des villes. Mais ça, c'était avant que la SNCF devienne plus chère que l'avion.

Cette infographie réalisée par le Figaro est sommaire mais parlante :

Source : lefigaro.fr

Publicité

Heureusement, nous avions jusque-là le système des IDTGV, soient des billets de trains à prix cassés. Un Paris-Marseille à 25 euros c'est toutefois une bonne affaire. Mais il demeure un souci avec IDTGV : pour bénéficier des offres alléchantes, il faut s'y prendre plusieurs mois à l'avance.

Pratique pour les prudents, ça l'est moins pour les voyageurs spontanés contraints de se coltiner des tarifs parfois à trois chiffres. Passons sur les retards répétitifs. On avait déjà l'impression que la SNCF tendait vers une version de plus en plus low-cost du voyage mais c'était sans compter sur sa nouvelle offre Ouigo.

À partir du 2 Avril, OuiGo nous promet donc des billets de trains à partir de 10 euros et contrairement aux offres cassées des IDTGV, ces billets peuvent être achetés quelques jours avant le départ. Une initiative qui semble bienvenue, limite inespérée. Imaginer faire un Paris-Marseille à 10 euros, c'est même un peu trop beau.

Publicité

Bon, c'est quoi la faille ?

Le voyage sans fin ou le billet qui en cache un autre

Les trains Ouigo ne sont qu'au départ de l'île de France. Ils ne concernent donc que Paris et ses environs. Tous les départs sont programmés depuis Marne-la-Vallée et ce en direction de Lyon, Montpellier et Marseille. Ainsi, le premier détail à prendre en compte lors de l'achat du billet est le prix du trajet Paris-Marne-la-Vallée qui est de 7,30 euros. Quant aux billets à 10e, ils dépendent du nombre de places disponibles.

Si donc il ne reste plus de billet à ce tarif, sachez que celui-ci peut grimper jusqu'à 85 euros. Les gares désservies se trouvant toutes en périphérie des villes (à Lyon par exemple, le train s'arrête à la gare St Exupéry plutôt que Lyon Part Dieu), les frais annexes peuvent donc faire monter la note jusqu'à 100e pour un simple aller.

La limite entre Low-cost et le Lol-Cost est déjà franchie ici mais ce n'est pas fini.

Un temps de trajet rallongé : joue à "où est la gare"

En plus de ces détours impliqués par ces trains qui ne passent pas par Paris, il faut compter 45 minutes en moyenne de trajet pour faire Paris-Marne-la-Vallée. Ce à quoi il faut ajouter la présence imposée 45 minutes avant le départ du train. Vous n'êtes pas encore parti de Paris que vous avez déjà perdu deux heures. On apprend au passage que le temps est un luxe.

Mais soit, vous êtes patient. D'ici quelques heures, vous profiterez du soleil de Marseille. Vous êtes bien arrivé à Marne-la-Vallée, le billet est composté, vous pouvez enfin vous poser. Et c'est là que les communicants de la SNCF répondent à leurs promesses de nous donner une autre idée du train. Le départ vers une autre galaxie commence maintenant. Attention, c'est parti.

  • Avec Ouigo, viens les mains dans les poches sinon c'est  +5 e

Si ces trains coûtent moins chers c'est qu'il a fallu couper du budget ailleurs. Résultat, ces trains accueillent 1200 passagers au lieu de 1000 pour un train classique de même capacité. Chaque voyageur est donc invité à voyager léger c'est-à-dire muni d'un bagage assez petit pour se placer sous son siège. Si celui-ci est trop volumineux ou que vous avez eu l'idée folle d'apporter deux bagages, il vous faudra payer un supplément de 5 euros.

  • Ouigo... ou pas pour ton transit !

Les trains Ouigo ne disposent pas de services de restauration. Pour un trajet d'une heure, ce n'est qu'un mince détail mais ces TGVs sont réservés aux longs trajets. Imaginez-vous en plein été dans ces trains bondés après vous êtres coltinés deux heures de trajet juste pour arriver à Marne-la-Vallée.

Vous espérez un peu de répit dans une boisson désaltérante ne serait-ce que pour oublier les pleurs de cet enfant inconsolable sur les genoux de sa mère que vous frôlez en raison de la proximité contrainte mais vous devrez vous contenter de la bouteille d'eau perdue au fond de votre sac qui a eu le temps de bouillir trois fois. La tourista en France c'est aussi ça "l'autre idée du voyage".

  • Avec Ouigo , mets tes doigts dans la prise (+ 2 e)

Mais en dépit de ces inconvénients, vous tenez bon. Vous avez emporté votre ordinateur avec vous et en bon accro que vous êtes, vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer. Vous avez sûrement raison mais n'oubliez pas de bien le charger car tout utilisation de prise électrique a un prix dans ces trains. Pour la prise il faudra compter 2 euros supplémentaires.

  • Ouigo : départ sans starting-block  (+1 e)

Dans ces trains discount, le budget ayant été réduit au maximum (parait-il), tout est affaire de suppléments. Des suppléments parfois inévitables comme les trajets annexes qui encadrent le voyage à l'aller comme à l'arrivée. Ne serait-ce que pour recevoir le SMS d'informations sur votre trajet, il faudra ajouter 1euro supplémentaire. Une dépense anecdotique mais qui s'ajoute au prix du voyage Paris-Marne-la-Vallée ( sans parler de ceux qui habitent en banlieue nord) et à celui de la gare d'arrivée jusqu'à votre destination de séjour.

C'est vrai que 10 euros pour un trajet en train Ouigo c'est pas le Pérou mais ça y ressemble un peu.

Par Afifia B, publié le 21/02/2013

Copié

Pour vous :