Sexual expérience : le préservatif Origami

Les inventions c'est comme le sexe : plus on en fait, plus on en veut. Et il est fort probable que d'ici 2015, nos capotes soient d'un nouveau genre. Origami style.

Les marques de préservatif promettent chacune à qui mieux mieux plus de confort, plus de sensations, plus de xxx sans résultats particulièrement probants. On ne va pas se mentir, peu importe le "+", cela reste ce que l'on appelle communément "une capote", un bout de latex posé en rempart du mal.

Publicité

Mais la société californienne Origami Latex a voulu innover différemment de ses concurrents. Tandis que ces derniers jouent sur les goûts et les couleurs, Origami Latex préfère réinventer le concept de préservatif. Celui qu'elle vient de concevoir mêle les arts du sexe et du pliage japonais.

Expérience Origami

Voilà à quoi pourrait ressembler le préservatif de demain. C'est en vidéo et c'est TRÈS parlant, regardez :

Publicité

Le préservatif conçu par Origami Latex se déplie plus qu'il ne s'enfile. Autre détail d'importance, cette protection est en silicone et non pas en latex. Le fondateur de la société Danny Resnic en explique le principe :

La capote en latex n'a qu'une valeur de protection. Personne n'aime l'utiliser. Notre préservatif agit comme une gaine ample qui suit les mouvements naturels du corps.

Préservatif +++

Publicité

En plus de s'adapter aux courbes et aux mouvements du corps, le silicone rend ce préservatif bien plus solide que le préservatif classique en latex. C'est l'un des premiers points sur lesquels Danny Resnic s'est concentré, lui-même ayant été contaminé par le Sida en 1993 après le craquage d'une capote.

Depuis, Resnic s'est employé à trouver le meilleur moyen de faire l'amour en alliant au maximum le plaisir et la sécurité. Il semble que ses efforts aient porté leurs fruits puisque la Bill and Melinda Gates fondation qui met 100 000 dollars à la clé pour l'inventeur du meilleur préservatif, vient de saluer l'initiative de la société Origami Latex.

Cela augure d'un bel avenir pour la société Origami Latex mais il faudra toutefois attendre 2015 pour profiter de leurs préservatifs, le temps que tous les essais cliniques puissent être réalisés.

Publicité

Par Afifia B, publié le 12/04/2013

Copié

Pour vous :