Une bouffée d’air frais dans la législation sur le poppers.

Le poppers à nouveau autorisé en France

Le Conseil d'État a annulé l'arrêté de juin 2011 qui interdisait le poppers à la vente en France. Pour le syndicat des entreprises gaies, c'est une victoire.

Une bouffée d'air frais dans la législation sur le poppers.

Le Conseil d'État a annulé lundi l'arrêté de 2011 qui interdisait la consommation de poppers en France. C'est le 29 juin 2011 que le ministère de la Santé a interdit l'offre et la cession au public des produits, à l'exception des médicaments, contenant des nitrites d’alkyle, «en raison d’un risque de pharmacodépendance ou d’abus».

Publicité

Oui mais voilà, aujourd'hui, selon le Conseil, "aucune étude scientifique ou enquête n’est produite qui permettrait d’établir" que les nitrites d’alkyle présentent un risque de pharmacodépendance ou d’abus, et que ces produits ont "une toxicité faible aux doses inhalées habituelles".

Moins d'une douzaine de décès en douze ans

Une bonne nouvelle pour Remi Calmon, président du Syndicat des entreprises gaies (Sneg), qui avait saisi la juridiction. "Nous sommes très satisfaits de cette décision qui est une victoire du droit", a-t-il déclaré à l'AFP. "Cette interdiction totale, unique dans le monde, avait conduit des consommateurs à se reporter sur des substances bien plus dangereuses", estime-t-il par ailleurs.

Il a ajouté : "les constats d’accidents dus aux poppers sont extrêmement rares, moins d’une dizaine en douze ans. Ce sont toujours évidemment des cas de trop, mais une interdiction de tous les poppers était excessive». Pas extrémiste libertaire non plus, le responsable a ajouté que le Sneg était "favorable à des consignes de vente et d’utilisation, comme l’interdiction aux mineurs".

Publicité

Le poppers entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins, provoquant un effet euphorisant. Il est principalement utilisé dans le but d’optimiser les performances sexuelles.

On vous conseille également :

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 05/06/2013

Copié

Pour vous :