Le père d'Adolf Hitler se rend au tribunal en tenue de nazi

Le père qui a appelé son fil Adolf Hitler s'est rendu ce lundi au tribunal en tenue de Nazi pour récupérer sa garde. Marquons un temps de silence nécessaire à l'assimilation de cette info.

Il ne s'agit pas de l'Adolf Hitler que l'on connaît mais d'un enfant de 7 ans prénommé Adolf Hitler Campbell par ses très doux parents. Adolf a des frères et soeurs qui ont tous un prénom en hommage au régime nazi : JoyceLynn Aryan Nation Campbell (6 ans), Honzlynn Jeannie Campbell (5 ans) et Heinrich Hons Campbell (18 mois).

Publicité

Leur père était lundi 3 juin convoqué au tribunal de Flemington pour en récupérer la garde. Il a trouvé de bon ton d'arriver en uniforme nazi et tatouage de croix gammée dans le cou, bien en évidence. On a la classe ou on l'a pas...

Le petit Adolf Hitler est attendu caisse 8

Heath Campbell et sa femme s'étaient fait connaitre en 2008 pour avoir réclamé à un supermarché d'apposer le nom Adolf Hitler sur le gâteau d'anniversaire de leur fils. Le supermarché ayant refusé, cela avait donné lieu à un mini-scandale, attirant l'attention des services sociaux.

Ces derniers s'étaient alors empressés de retirer la garde de leurs enfants à ce couple désormais séparé et jugé violent. C'est dans ce contexte que Heath Campbell s'est rendu au tribunal de Flemington pour récupérer la garde de ses enfants. Ceci, vêtu d'un costume nazi et accompagné de Bethanie White, l'une des membres de l'organisation "L'ordre d'Hitler" dont il fait partie. Charmant !

Publicité

Si d'aucuns trouveraient cela malvenu et peu apte à convaincre un juge, le père d'Adolf Hitler ne voit pas les choses de cet oeil. Au journaliste de NBC 10 qui lui demandait s'il ne pensait pas que sa tenue lui porterait préjudice, Heath Campbell a répondu :

Je vais dire au juge que j’aime mes enfants. Je veux être un père, laissez-moi l’être. Je ne suis pas une mauvaise personne et si ce sont de bonnes personnes, ils regarderont à l'intérieur et ne s'arrêteront pas aux apparences.Laissez-moi prouver au monde que je suis un bon père.

Publicité

Ne pas s'arrêter aux apparences : une phrase à déguster lentement. Pour information, le verdict n'a pas encore été rendu.

Par Afifia B, publié le 05/06/2013

Copié

Pour vous :