Laura Enever, nouvelle recrue chez Billabong

À 21 ans, la surfeuse pro Laura Enever fait désormais partie de la team Billabong. L'occasion pour elle de nous faire la démonstration de ses qualités sportives (et physiques) à travers une vidéo.

Championne d'Australie, finaliste du Roxy Pro Gold Coast 2012 et sélectionnée pour le 2013 ASP World Tour qui débutera le 2 mars prochain, Laura Enever fait aujourd'hui son entrée dans l'équipe pro de l'une des marques de surf les plus célèbres au monde : Billabong. La surfeuse de 21 ans originaire d'Australie vient en effet de rejoindre la Billabong team aux côtés de professionnelles de la glisse telles que Keala Kennelly et Courtney Conlogue ou encore du champion du monde 2012 Joel Parkinson.

Publicité

"So so excited"

Publicité

Fière d'être la nouvelle recrue de la marque australienne, Laura Enever, grande habituée des réseaux sociaux, a annoncé la nouvelle ce matin sur Twitter.

Quant à Graham Stapelberg, vice president du marketing de Billabong, il a exprimé sa joie dans un article de l'ASP (Association of Surfing Professionals) : "Au nom de la marque Billabong, nous sommes ravis d'accueillir Laura dans notre équipe. Non seulement c'est une surfeuse brillante et une superbe compétitrice, mais Laura va également devenir une icône mode pour notre marque dans le monde du surf, ce qui fait d’elle une parfaite représentante."

Publicité

Une surfeuse-icône

Car, en plus d'être amoureuse des vagues, Laura Enever est également amoureuse des fringues. Matt Titone l'avait déjà choisie il y a quelques mois pour réaliser une courte vidéo dans laquelle la jolie blonde était aussi à l'aise en maillot dans l'eau qu'en tenue courte devant l'objectif. Contrairement à beaucoup de surfeuses pro (il faut dire ce qui est), l'Australienne a en effet boudé les sweats à fleurs Roxy et autres jeans sans forme pour un look bien plus cool et sexy, comme on peut l'observer sur les photos de son Instagram.

D'ailleurs, quand on voit la vidéo publiée par Billabong à l'occasion de cette signature, on comprend que Laura Enever n'est pas qu'une simple surfer pro bonne à prendre des vagues.

Publicité

On vous propose également :

Par Naomi Clément, publié le 27/02/2013

Copié

Pour vous :