capture écran 7 à 8 – TF1

Interview-surprise: Zahia parle

Bonjour, aujourd'hui on vous parle de Zahia et de son interview diffusée dimanche soir sur 7 à 8. On aurait pu s'en moquer mais en fait : NON !

capture écran 7 à 8 - TF1

Zahia s'est tenue à l'ombre des projecteurs et surtout de la presse qui s'est cassée les dents devant les refus multiples de la jeune femme à répondre aux interviews. Il faut dire que la seule interview filmée que nous avions jusque-là était une catastrophe à bases de réponses monosyllabiques. Il n'en fallait pas plus pour dessiner l'image de la gentille call-girl décérébrée. Une norme comme une autre. Sauf que cette fille-là n'a pas qu'une culotte sous ses jupes. Elle a surtout de la force !

Publicité

Zahia entre les lignes

Publicité

Hier on a vu cette interview de Zahia diffusée sur TF1, deux jours avant que ne démarre le procès de l'affaire. Une interview de bonne communicante donc mais c'est la première fois que l'on entend la jeune femme parler. Ca valait bien un petit détour.

On l'y retrouve tout aussi préoccupée par son apparence, replaçant très souvent sa mèche de cheveux pourtant impeccable mais-on-sait-jamais. Son appréhension du monde ne manque pas de naïveté et parfois même de niaiserie.

Publicité

Du haut de ses 21 ans, sa parole est hésitante mais son ton est plus assuré quand il s'agit d'évoquer ses créations et sa façon d'aborder la féminité. Sûrement que les féministes ne partageront pas son avis mais ce qui fait la force de cette fille se trouve entre les lignes.

Une histoire de parenthèses

On vous voit venir avec vos "non-mais-il-faut-pas-pousser-non-plus". Et si justement, il faut pousser ! Que vaut un individu sans son histoire ?

Zahia la raconte à sa sauce :

Publicité

Elle a quitté l'Algérie après le divorce de ses parents pour suivre sa mère en France. Elle changeait de logement et d'écoles très souvent passant d'une bonne élève en Algérie (selon ses dires) à l'incapacité de rattraper un niveau scolaire décent.

Consciente de son ultra féminité, elle a rapidement "tout capitalisé sur son physique" et est devenue ce qu'elle préfère appeler une "courtisane".

Mais après l'affaire dont elle raconte les effets néfastes sur sa réputation, elle se mure dans le silence avant de revenir en force en tant que créatrice et modèle pour de nombreux photographes, surfant sur la vague insolente de l'érotisme.

Ce récit est forcément trop bref mais il suffit d'un peu d'imagination pour réaliser que Zahia a un instinct de survie et une volonté qui ont tracé son chemin. Ce chemin a pris des virages parfois obscures certes mais ça ne  l'a pas empêchée de retomber sur ses pattes.

On peut juger, se moquer mais quoiqu'on puisse bien en dire, d'abîmes en rochers, cette nana-là rebondit. Et c'est un trait d'intelligence inéluctable.

 

Par Afifia B, publié le 17/06/2013

Copié

Pour vous :