AccueilLifestyle

A Hong Kong des affiches pour remplacer une cité polluée

Publié le

par Lauriane Massoni

À Hong Kong, la pollution a atteint un seuil alarmant et les touristes sont obligés de ruser pour leurs photos de vacances. Pour ce faire, des affiches  en trompe-l'œi sont utilisées.

Difficile de distinguer la ville d'Hong Kong sous cet épais nuage de pollution. La cause ? Une tempête tropicale venue de Taiwan qui, combinée aux très hauts gratte-ciels, a pris au piège les gaz polluants rejetés dans l'air, les forçant à stagner au dessus de la ville chinoise. Le risque élevé pour les habitants a poussé le gouvernement à déclencher une alerte sanitaire et à conseiller aux personnes souffrant de troubles respiratoires ou cardiaques de rester chez eux. Une précaution compréhensible puisque les effets secondaires de la pollution ont causé 322 décès prématurés en mars dernier.

Inquiets pour la santé de leurs salariés, certains dirigeants n'ont pas hésité à délocaliser leur entreprise, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la compétitivité d'Hong Kong. Le dirigeant de la ville, Leung Chun-Ying, avait pourtant promis dans son discours de campagne de faire de l'amélioration de la qualité de l'air une priorité.

Vraies photos, faux paysage

Dans un registre plus léger, les touristes pâtissent eux aussi de ce nuage de pollution. En effet, plus possible de ramener une jolie photo de la skyline hongkongaise. Qu'à cela ne tienne, les touristes ont trouvé une parade et se sont rabattus sur ces grandes affiches qui présentent une version bien plus alléchante de la ville, sur fond de ciel bleu et de jolis nuages.

Ces grandes toiles n'avaient pas pour vocation de devenir des substituts pour photos de vacances mais servent en réalité à masquer une zone de travaux. Après tout, il serait peut-être judicieux de les laisser si la situation ne s'améliore pas.

Crédits photos : Alex Hofford 

À voir aussi sur konbini :