AccueilLifestyle

La fabuleuse histoire des moufles de Bernie Sanders

Publié le

par Arthur Cios

Les vraies stars lors de l’investiture de Joe Biden étaient bien les moufles de Bernie Sanders.

Ce mercredi 20 janvier, à l’occasion de l’investiture de Joe Biden, le monde entier avait les yeux rivés sur Washington DC, et plus précisément le Capitole, à l’instar d’il y a trois semaines, mais dans un contexte moins tendu. Outre le parterre de célébrités qui ont enchaîné les performances, il y a une personne qui a encore davantage fait parler d’elle sur les réseaux sociaux. 

Bernie Sanders, candidat malheureux à la primaire démocrate, connu pour ses positions plus progressistes que le reste du parti, était présent. Mais il n’a pas fait la fête comme le reste des invités. S’il a profité de son peu de temps de parole pour remettre sur le devant de la scène son combat actuel (un Smic à 15 dollars de l’heure, un système de santé pour tous et des actions pour réduire le réchauffement climatique), il a surtout été vu assis seul, loin de tous, dans le froid.

À l’aide de ce cliché du photographe de l’AFP Brendan Smialowski (ainsi que d’autres photographes de presse qui ont réalisé le même cadrage), Bernie est devenu un mème. Mais plus que le côté "je n’ai pas envie d’être là" qui rend la chose très drôle, beaucoup ont aimé le look de ce dernier, aux antipodes des tenues luxueuses arborées par les autres invités. Déjà, parce qu’il portait le même manteau que sur le cliché d’un autre mème de lui issu d’une vidéo de campagne "I am once again asking for your financial support". Mais aussi pour ses incroyables moufles. 

Épaisses, confortables, mais aussi symbole de simplicité : quand on ne riait pas des détournements, on ne parlait que de sa tenue. La preuve avec ce tweet de la journaliste de BuzzFeed, Ruby Cramer, a récolté près de 400 000 "j’aime" et 70 000 retweets. Elle y raconte l’histoire de ces gants, qui est tout sauf anodine.

Comme raconté également par NECN, il s’agit d’un cadeau datant d’il y a plus de deux ans maintenant. À l’époque, la fille d’une certaine Jenn Ellis, Helen, allait dans un centre pour enfants tenu par des membres de la famille de Sanders à Essex Junction, une petite ville du Vermont – l’État du sénateur. Pour remercier l’équipe qui gère le centre, la mère a offert des cadeaux, dont une paire de moufles à l’ancien candidat aux élections présidentielles. 

Jenn Ellis, institutrice dans la bourgade citée plus haut, transforme d’anciens vêtements en moufles pour les vendre ou les offrir. Il s’agit donc de paires faites maison et recyclées. N’ayant jamais rencontré Sanders, elle a indiqué au média américain ne pas savoir s’il les avait bien reçues, ou aimées, jusqu’à ce qu’il commence à les arborer pendant la campagne pour les primaires.

Elle indique ainsi :

"Le fait que ces moufles, qui ont été faites en matériel réutilisé et recyclé, soient allées sur la scène nationale est un honneur pour le Vermont. Je suis très fière qu’il les ait prises jusqu’à DC et qu’il y ait été pour ce moment historique."

Derrière les blagues, le symbole donc est assez fort.

À voir aussi sur konbini :