Harlem Shake : le nouveau buzz absurdément génial

Depuis peu, un nouveau phénomène fait jumper les foules. Ça s'appelle le Harlem Shake et c'est une ôde à la liberté du corps. Si si...

Harlem Shake : le nouveau buzz absurdément génial

starafrica.com

Mouvements désarticulés, lâcher-prise dansant. Un seul mot d'ordre : faire n'importe quoi tant que le corps exulte ! L'anarchie corporelle au service d'une absurdité totale, cela ne peut être que salvateur.

Publicité

Le Harlem Shake : bien + qu'un buzz

Publicité

Contrairement à ce qui se dit à droite à gauche, le Harlem Shake na rien à voir avec le Gangnam Style ni dans la forme ni dans le fond. Le Harlem Shake est bien plus qu'un buzz basé sur une chorégraphie identifiable et reproductible. Le Harlem Shake s'inscrit dans l'Histoire. Il va chercher ses racines dans les années 80, période de naissance du courant dans le célèbre quartier new-yorkais qui a donné son nom au mouvement.

Cette danse s'inspire des danses africaines souvent basées sur le rapport primitif à la terre et à un lâcher prise spirituel. A la différence de la danse classique qui tend à s'élever vers les cieux dans la noblesse du geste, le Harlem Shake aussi appelée Al B du nom de son inventeur se veut l'expression irréfléchie et purement instinctive du corps.

Publicité

Le résultat peut donc détonner et sembler bizarre. Beaucoup ne le comprennent pas au premier abord mais tout ce qui est salvateur ne nécessite pas forcément de compréhension. Car oui, on peut estimer par certains côtés ce mouvement salvateur si l'on considère la difficulté de nos sociétés à lâcher prise. Entre les services de coaches de vie qui nous invitent à contrôler toujours plus notre image et les cours de yoga-feng shui-relaxation en tous genres qui attirent de plus en plus d'amateurs, force est de constater qu'on a tous un petit truc qui cloche.

Le buzz du Harlem Shake est si conséquent qu'il dénote une chose non négligeable : voir des mecs danser comme s'ils étaient bourrés à 5 grammes fait non seulement rire les spectateurs du phénomène mais défoule comme aucune autre activité ceux qui le pratiquent. Son anticonformisme et sa liberté d'expression, dépourvue de toute rigueur gestuelle élève ce buzz qui pourrait paraître stupide au rang de phénomène salvateur.

Un retour coloré pour le Harlem Shake

Le Harlem Shake aurait pu demeurer un courant de danse du passé comme il en existe des centaines mais voilà qu'il y a quelques jours, 4 amis se sont filmés se trémoussant façon Harlem Shake. En fond, la musique qu'on entend porte le même nom que le phénomène et est une production du DJ Baauer. Ces 4 amis étant déguisés, cette vidéo met en scène Barbapapa, Power Ranger rouge, Kim Jong-un et Roswell. 4 symboles d'une certaine forme de contrôle (médiatique, politique, etc) qui se relâchent n'importe comment dans une vidéo tout aussi absurde, c'est du pur délice. Mais avec ou sans cette interprétation, le buzz l'a emporté puisque la vidéo a dépassé les 1,5 million de vues.

Publicité

A la suite de cette première vidéo, plusieurs ont reproduit le phénomène au principe très simple. Sur le même titre du Dj Baauer, un premier personnage se met à danser n'importe comment. Ce premier danseur est souvent affublé d'un déguisement ou d'un masque. Il est le seul au milieu d'une foule immobile jusqu'au moment où au beau milieu de la chanson, tout le monde suit le mouvement. Une ambiance désarticulé et chaotique qui a donné envie à beaucoup de monde de faire tomber le masque de la rigueur.

La version Nintendo

Même l'armée norvégienne s'y est mis !


Lâcher prise, laisser sa part sombre exulter sans tenir compte de son image ou de la "beauté du geste" est aussi une façon de laisser passer la lumière. C'est aussi une façon de se sentir exister, sans se regarder juste en se laissant aller. En ce sens et parce que le Harlem Shake en dit bien plus qu'il ne le laisse paraître, ce phénomène est plus qu'un simple buzz. A cet égard, une citation de Nietzsche est assez révélatrice :

Il faut encore avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile dansante *

Bon, des gens motivés pour sortir des rangs ?

* : Extrait de Ainsi Parlait Zarahtoustra, Prologue

Par Afifia B, publié le 13/02/2013

Copié

Pour vous :