Films, albums, jeux vidéo : voici le kit de survie parfait après une rupture

Tout le monde y trouvera son bonheur.

L’Amour avec un grand A, ou tout en minuscules… Pour la Saint-Valentin, Konbini fait battre ton cœur en te racontant l’amour sous toutes ses formes. On te souhaite un Lovely Day !

Si le sujet du chagrin d’amour est une source d’inspiration infinie pour la pop culture, elle peut elle aussi nous aider à surmonter cette mauvaise passe et à nous faire voir les choses sous un jour meilleur. Au pire, elle aura eu le mérite de nous divertir.

Publicité

Voici donc une bonne dose de pop culture sélectionnée par la rédaction pour vous aider à survivre à ce maudit 14 février.

Des films contre la déprime

Au cinéma, la rupture est un marronnier. Cependant, plus rares sont les films qui nous feront voir le verre à moitié plein.

Publicité

Pour cela, on vous conseille le sous-estimé et pourtant incontournable Forgetting Sarah Marshall (Sans Sarah, rien ne va), qui s’ouvre sur un Jason Segel au cœur brisé qui va tenter de se remettre de sa rupture avec Kristen Bell à Hawaï, où il croisera la route de Mila Kunis, Jonah Hill et Russell Brand. Un casting cinq étoiles qui suffira à vous faire oublier vos griefs.

Une fois que vous aurez retrouvé un peu d’espoir, il vous faudra reprendre goût à la vie. Pour cela, rien ne vaut un Jim Carrey. On vous conseille d’éviter le Jim en chagrin d’amour d’Eternal Sunshine of a Spotless Mind pour vous tourner vers le Jim de Yes Man, qui redécouvre la puissance du oui, et, dans le même temps, sa joie de vivre.

Publicité

Enfin, pour prendre goût à ce célibat retrouvé, Somegreat devrait être un antidote efficace. Cette comédie romantique moderne de Netflix parvient à nous faire rire du chagrin amoureux grâce à une excellente Gina Rodriguez qui se remet de sa rupture avec Lakeith Stanfield grâce au pouvoir de la sororité.

Publicité

Des livres pour (sur)vivre

Côté lecture, vous pouvez lire ou relire le magnifique poème de Frida Kahlo "Tu mérites un amour", véritable boosteur de self-estime. C’est d’ailleurs de ce poème qu’est tiré le film du même nom d’Hafsia Herzi. Elle a fait de la lecture de ces quelques vers par Anthony Bajon en amoureux transi la scène la plus tire-larmes de son film.

Le Roman du mariage de Jeffrey Eugenides, l’auteur de Virgin Suicides, est un très beau roman d’initiation. Il vous aidera, comme Madeleine, Leonard et Mitchell, qui constituent le triangle amoureux de ce récit, à saisir la complexité de l’amour. Étudiants à Brown, les trois jeunes gens tentent d’appliquer les théories apprises à la fac au sentiment amoureux afin de mieux le déconstruire.

Call Me by Your Name, le roman d’André Aciman, poursuit l’histoire bien plus loin que le (magnifique) film de Luca Guadagnino. Des décennies après leur passion adolescente estivale, Elio retrouve Oliver, désormais marié, père de famille et professeur à la fac. Vient alors le temps du bilan. Une lecture qui nous fait remettre bien des choses en perspective.

Des séries pour être aguerri·e

Au rayon des séries, la rupture peut servir de point de départ efficace. Preuve à l’appui avec Dollface, comédie rythmée où l’on croise Kat Dennings (2 Broke Girls) en nouvelle célibataire, fraîchement larguée par son mec de longue date. Le bémol, c’est qu’elle a négligé ses copines au profit de son couple pendant trop longtemps… et qu’elle n’a plus grand monde sur qui se reposer. Plus qu’un guide post-rupture, cette série sortie à l’automne dernier est une ode à la solidarité entre femmes.

Pour celles et ceux qui ne jurent que par la qualité HBO, on recommande chaudement Insecure, centrée sur Issa, une trentenaire pétillante dont le couple bat sérieusement de l’aile. Les multiples saisons de la série exposent comment on essaie de se reconstruire une fois la relation achevée. C’est un chemin pavé d’erreurs et de doutes, mais Insecure prouve que c’est bien possible.

Dans le pire des cas, autant rester sur la comédie classique de l’après-rupture : New Girl. Au fil de ses nombreuses saisons, Jess Day (son héroïne jouée par Zooey Deschanel) aura connu son lot de séparations et s’en sera toujours tirée avec le sourire. De quoi en prendre de la graine.

De la musique vs. ta dernière relation toxique

La reconstruction de notre joli cœur brisé doit se faire étape par étape. Dans l’ordre, on vous propose donc trois albums à écouter durant ce moment difficile qu’est la rupture.

Dans un premier temps, afin de bien évacuer la douleur, rien de mieux que les pleurs. Un passage obligatoire pour aller mieux, non ? Pour ce faire, on vous conseille l’album Back to Black de l’irremplaçable Amy Winehouse. Dans ce projet sublime, profond et plus que touchant paru en 2006, Amy nous parle de ses déceptions et maîtrise son sujet à la perfection.

Après avoir pleuré toutes les larmes de votre corps, vous pouvez désormais passer au deuxième album, Channel Orange de Frank Ocean. La voix douce et légère du chanteur qui se balade tout au long du projet devrait sûrement apaiser quelques-unes de vos peines, et canaliser vos émotions les plus fortes.

On termine avec THE album qui vous rendra finalement fier·ère d’être célibataire, celui d’Ariana Grande, Thank U, Next. Un album bien pop, rempli de pistes qui vont vous faire bondir de votre lit pour chanter fièrement, comme si personne ne vous entendez (ou presque), "Thank U, Next", ou encore et surtout "7 rings".

Des jeux vidéo pour transformer les "bas" en "hauts"

Évidemment, on ne niera pas qu’un bon gros Mortal Kombat ou un Grand Theft Auto peut être la bonne solution "défouloir" pour se remettre d’une rupture. Le problème, c’est que si vous aviez l’habitude de jouer avec votre moitié, cela risque de ressasser de mauvais souvenirs. Et la violence, ça va cinq minutes, mais ce n’est pas la meilleure méthode de résilience.

Laissez-vous emporter par des jeux plus "poétiques" qui sortent des sentiers vidéoludiques battus. Sea of Solitude peut être une parfaite thérapie post-rupture, et si ce nom (SoS) peut paraître un peu déprimant de prime abord, la morale est d’une intelligence redoutable. Inspiré artistiquement, le jeu a été créé par Cornelia Geppert, qui l’a vu comme une catharsis en empruntant des éléments de sa propre vie. Doux et émouvant, SoS saura curieusement vous sauver de la solitude.

Aussi, on ne saurait que trop vous conseiller Celeste. Déjà parce que c’est un jeu absolument formidable, à tel point que ce titre indé a concurrencé les plus grands blockbusters vidéoludiques en 2018. Surtout, en plus d’un gameplay ultra intuitif, Celeste propose une véritable aventure qui apprend à se surpasser. En commençant l’ascension de cette étrange montagne, vous allez vous redécouvrir et atteindre le sommet de la plénitude et de l’apaisement.

L’amour se trouve-t-il dans le pré ? Peut-être pas, mais la détente se trouve dans Stardew Valley. À l’instar du héros qui décide de quitter sa vie urbaine trop agitée, laissez-vous emporter par cet univers fermier mignon dans une ville remplie de villageois·es aussi attachant·e·s que bienveillant·e·s. Au fil des saisons, vous allez vous surprendre à vous intéresser à vos plants de carottes, à votre bétail ou encore à vos relations avec le voisinage. Stardew Valley, c’est la quintessence de l’apaisement.

Celeste et Stardew Valley sont disponibles sur toutes les consoles, ainsi que sur PC et Mac. Sea of Solitude est disponible sur PC, PS4 et Xbox One.

Article écrit par Pierre Bazin, Maëva Carayon, Manon Marcillat et Florian Ques.

Par Manon Marcillat, publié le 13/02/2020