Fatberg : la boule de graisse qui a menacé Londres

Une masse de graisse en putréfaction a mené Londres au bord d'une catastrophe historique. Une sale histoire de plomberie.

(Capture d'écran YouTube)

Londres est passée à côté d'un désastre historique et quel désastre! Un fatberg ("un iceberg de gras") a été découvert dans les sous-sols de Kingston, un quartier du sud-ouest de Londres. En somme, un bouchon de dégueulasseries ambulantes qui a soulevé les coeurs des habitants et l'hallucination de Simon Evans, porte-parole de la compagnie de traitement des eaux usées de la Tamise, Thames Water.

Publicité

Ce dernier qui a vu cet amas graisseux de près, le décrit comme :

Une énorme masse en putréfaction, dégageant une odeur ignoble, accumulant déjections humaines et immondices en tous genres. Ça vous prend à la gorge, c'est insupportable.

Tout un quartier noyé sous ses propres excréments. Même dans un film de troisième zone, on aurait trouvé ça "too much" et pourtant.

Publicité

Fatberg : la menace

15 tonnes d'un mélange de déjections, de lingettes hygiéniques et autres graisses alimentaires se logeaient dans les égouts de Kingston, provoquant les plaintes des résidents d'un immeuble qui se situait juste au-dessus de la zone incriminée. Ça a commencé de la façon la plus banale possible : des problèmes de chasse d'eau et l'inspection de la compagnie des eaux.

Puis cela s'est poursuivi par la découverte de cet amas titanesque qui obstruait 95% du tuyau d'évacuation. Un bouchon de cérumen de la taille d'un bus dans une artère londonienne.

Publicité

Sauvons la Couronne !

Il a fallu plusieurs semaines aux équipes de nettoyage pour venir à bout de ce monstre de déjections à coups de hargne et de puissants jets d'eau. Mais si ce fatberg est désormais maîtrisé, les habitants comme les professionnels semblent avoir du mal à s'en remettre.

C'est le cas de Gordon Hailwood, chargé des égouts à Thames Water :

Publicité

Si nous avons dans le passé retiré de plus grosses quantités de graisse du sous-sol de Londres, nous n'avions jamais vu auparavant un aussi gros amas de gras obstruer nos égouts. Nous pensons que ce doit être le plus gros 'fatberg' de l'histoire britannique

Et le porte-parole de la compagnie de poursuivre en saluant le travail de ses équipes qui ont "permis à Kingston d'échapper à un terrible destin". Un destin noyé sous ses propres excréments: cela eut été un sale coup porté à la prestance britannique mais heureusement, la ville a pris le dessus de ce bloc de graisse qui sera recyclé en savon ou en biodiesel.

La saleté extrême transformée en élément de pureté, la boucle est bouclée et Londres peut dormir tranquille.

Sources : Le Monde / The Guardian

Par Afifia B, publié le 07/08/2013

Pour vous :