Le courrier du docteur Bunga Bunga #1 : les unijambistes

 

Cher Dr Bunga Bunga,

J’ai un petit souci - je me demande si c'est normal. Il y a quelques jours, je suis allé voir le dernier Jacques Audiard, De rouille et d’os. Le film où Marion Cotillard se retrouve en fauteuil roulant suite à un accident d’orques. Vous voyez ? Le film était très bien, pas le meilleur Audiard mais très bon moment. Le seul hic, c’est que depuis ça, l’idée d’avoir une aventure avec quelqu’un d’unijambiste - pas cul de jatte comme Stéphanie dans le film- m’attire profondément. Je fantasme souvent la nuit autour d’un moment coquin avec une unijambiste, où tout tournerait autour de son moignon.

Publicité

Pourriez-vous me dire où je pourrais trouver la plus belle jambe de France ?

Robin66

 

Bonjour Robin,

Publicité

Votre problème n’en est pas vraiment un. Au cours de ma grande carrière, j'ai vu se développer bien des addictions étonnantes, généralement déclenchées par des évènements apparemment assez peu lubriques.

Nombre de mes patients sont accros aux pulls par exemple. Cet objet du quotidien se transforme pour eux en un véritable catalyseur de désir, certains n’arrivant plus à se contenir à la vue d’un magasin Damart. Votre addiction naissante n’est pas aussi handicapante que nos amis fans de pull.

Je me souviens également d’un Patrick, de Roubaix, champion inter club de bowling dans le Nord. Un athlète, un vrai, qui lors d’un match s’est découvert une attirance pour les quilles. Le secret professionnel m’oblige à taire ce qu’il est advenu de la quille et de la flore anale de Patrick, mais vous voyez, nous avons tous nos petites envies. Votre nouvelle lubie n’est ni plus ni moins que le reflet d’une envie passagère venant d’un choc émotionnel. C’est courant.

Publicité

Malheureusement, le milieu de l’unijambisme parisien est encore un peu bancal, et les carnets d’adresse pour fétichistes du moignon ne se passent que sous cape.

Mais si vous vous sentez prêt à dépasser les amputations, d’autres fétichismes s’ouvrent à vous – avec peut-être un choc esthétique de l’ampleur de Cotillard en chaise roulante. Vous auriez flashé sur Blanche Neige, ou plutôt les nains, j’aurais pu vous donner quelques endroits fabuleux où l’échangisme entre petite et grande personne est courant, ça fera peu être l’objet d’un autre papier, qui sait.

Alors Robin, l’essentiel c’est de trouver une femme que vous aimiez pour elle-même et non pour ses membres inférieurs et si jamais votre envie continue de vous hanter, achetez un ticket pour le Marineland d’Antibes au plus vite.

Publicité

N'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante: dr.bungabunga@konbini.com

Docteur Bunga Bunga

Diplômé de Médecine à Naples

Par Konbini, publié le 25/05/2012

Copié

Pour vous :