AccueilLifestyle

La composition effrayante des nuggets de poulet

Publié le

par Théo Chapuis

De croustillants morceaux de déchets d’animal mort.

Sujet à toutes les rumeurs, en proie aux divagations les plus effrayantes, les nuggets de poulet sont de grands inconnus de l'alimentation. Jusqu'à aujourd'hui, où Le Monde remet à jour une étude de Richard D. deShazo, professeur de médecine et de pédiatrie au centre médical de l'université du Mississippi. Le scientifique a étudié avec soin la composition des petits morceaux de viande panée qui font le bonheur des petits et des grands.

L'étude, réalisée conjointement avec Steven Bigler, pathologiste, s'est concentrée sur deux nuggets de poulet, pris au hasard dans deux chaînes de restauration rapide. Si les scientifiques ne nomment pas les restaurants directement, ils sont décrits comme "proches" de leur lieu d'étude à Jackson, Mississippi.

Hypothèse probable : l'un d'eux pourrait s'avérer être un McDonald's selon The Atlantic. Indice : pas moins de quatre restaurants de la chaîne se trouvent dans un rayon de deux miles autour de ce périmètre, dont l'un d'eux carrément dans l'hôpital.

De croustillants morceaux de déchets d'animal mort.

"Terrassé"

Richard D. deShazo livre un constat sans appel : "J'ai été terrassé", confie-t-il au journal américain. Selon ses analyses, la composition du premier nugget de poulet, panure exclue, comprend :

  • de la graisse;
  • des vaisseaux sanguins;
  • des nerfs;
  • "de généreuses quantités d'épithéliums (à partir de la peau des organes viscéraux) et des tissus de soutien connexes.", comme l'épiderme;
  • 50% de muscle.

Résumé des composants découverts dans le nugget numéro un. (Crédit : University Of Mississippi).

Pour le second nugget, pire encore, le taux de muscle descendait à 40% et présentait une composition tout aussi riche en couleurs, comme "des quantités généreuses de graisse et d'autres tissus, y compris le tissu conjonctif et des os".

Cette étude, réalisée auprès de deux restaurants, n'est pas assez étendue pour profiter d'une légitimité sans faille. En revanche, les chercheurs en ont conclu que les nuggets de poulet portaient très mal leur nom, puisque "les composants dominants ne sont pas du poulet". Sauf si l'on nomme "poulet" la graisse, la peau, les os, et.

Et le professeur deShazo de conclure auprès de The Atlantic :

C'est un mélange de poulet, de glucides, de graisse et d'autres substances qui les font tenir ensemble. C'est presque de la super-glu que nous mangeons dans certains restaurants fast-food.

À voir aussi sur konbini :