©GrlSwirl

Le collectif de skate féminin GRLSWIRL prouve que le "Girl Power" est bien réel

Basé à Venice Beach, ce collectif 100 % féminin montre que les femmes ont toute leur place dans le monde du skate. Entretien.

Dans les rues de Los Angeles, ces skateuses font souffler un vent de liberté partout où elles passent. Cette communauté nommée GRLSWIRL est un collectif créé en 2018 par neuf cofondatrices et a pour mission d’encourager les femmes à monter sur des planches de skate. Un sport qui au premier abord peut paraître intimidant et dominé par les hommes. 

Grâce à des leçons de skate données chaque semaine à Venice Beach, le collectif encourage les femmes, peu importe leur âge, à essayer une activité nouvelle et à vaincre leur peur grâce à un état d’esprit fort. L’influence et l’enthousiasme des skateuses s’étendent désormais dans le monde entier, puisque la bande reçoit aujourd’hui des centaines de messages de remerciement.

Publicité

Grâce à leur association, les neuf cofondatrices — Lucy Osinski, Tobi Ann, Julia Ama, Shannon Moss, Lindsey Klucik, Myriah Marquez, Monroe Alvarez et Danielle Schwartz — prouvent brillamment que les femmes ont bel et bien leur place dans le monde du skate. Afin de connaître leur histoire et discuter de la place des femmes dans ce sport, on a posé quelques questions à sept membres de GRLSWIRL. 

©GrlSwirl

Konbini | Présentez vous : quand et comment vous êtes vous formées ? 

Publicité

Lucy Je m’appelle Lucy Osinski. Je suis une toute nouvelle skateuse, qui ne correspond pas du tout au modèle typique du skateboarder. J’étais une ballerine professionnelle, terrifiée à l’idée de monter sur une planche. Mais on me l’a enseigné correctement et je suis tombée amoureuse de la sensation de liberté et d’autonomie que procure le skate.

Je suis tombée tellement amoureuse que je faisais du skate tous les jours. Très rapidement, j’ai pris conscience d’une certaine attention non désirée, dû au fait d’être une femme qui skatait seule. J’ai commencé à recruter d’autres femmes pour me rejoindre, dans l’espoir de trouver plus de confort en étant nombreuses. Je ne partageais pas seulement les rues avec d’autres femmes, mais je partageais aussi la prise de pouvoir et de liberté que j’ai trouvée en faisant du skateboard. Soudain, nous étions une force et non une minorité, et nous avons toutes ressenti que c’était révolutionnaire.

Les neuf autres cofondatrices ont toutes ressenti la même chose et ce fut un moment profond où nous avons réalisé que nous devions utiliser nos talents pour construire cela. À partir du "Girl Power" pur, nous avons travaillé ensemble, plutôt que les unes contre les autres, et ça a vraiment changé notre communauté ! Depuis, nous sommes de plus en plus nombreuses et il a été incroyable de voir le soutien et l’enthousiasme des habitants de notre ville, mais aussi du monde entier !   

Publicité

© GrlSwirl

Que signifie le skateboard pour vous ? 

Myriah Liberté, guérison, sécurité, famille. Le skateboard représente tout pour moi. La force et l’audace, mais aussi toutes les amitiés que j’ai créées grâce au skateboard ne peuvent être mesurées. 

Publicité

Pouvez-vous décrire la place des femmes dans le skate ? 

Kelsey | Nous avons créé GRLSWIRL parce que nous voulions offrir aux femmes un espace sûr pour qu’elles se sentent intégrées à la communauté du skate. Étant nous-mêmes skateuses, nous nous sentions souvent gênées ou conscientes de notre situation lorsque nous skatons.

En tant que femme, quand vous faites du skate, vous êtes souvent harcelées, draguées ou simplement non soutenues. Depuis que nous avons créé GRLSWIRL, j’ai constaté un énorme changement au sein de notre communauté de Venice Beach et dans le monde entier.

Nous recevons un soutien massif de la part de notre communauté, qu’elle soit proche ou lointaine. Ces deux dernières années, beaucoup de nouvelles lumières ont été jetées sur des femmes incroyables qui font du skate. Des films de skate montrant des femmes, aux documentaires récompensés par des Oscars, jusqu’aux femmes de notre propre communauté.

La plupart des gens pensent que le skate est un sport masculin, alors qu’en fait, les femmes dominent ce sport, mais elles n’ont pas reçu l’attention qu’elles méritent. Nous sommes enthousiastes à l’idée de faire partie de la nouvelle vague de skate et de voir les femmes y participer de manière plus générale. 

©GrlSwirl

Le fait de voir autant de filles à vos réunions, signifie-t-il qu’il y a une forte inégalité dans le skate ? 

Lindsey | Le groupe de skate, GRLSWIRL, a été conçu comme un espace sûr pour les femmes et pour leur permettre de se sentir à l’aise, ainsi qu’un espace sûr pour les LGBTQ+.  

Nous prêchons également que les hommes sont nos alliés. Nous avons beaucoup été soutenues par les hommes de notre communauté à Venice Beach, et nous espérons que cela continuera ainsi avec tous les chapitres que nous ouvrons. Nous ne sommes pas ici pour exister en polarité avec les hommes.

Nous croyons que l’unité entre tous les humains, indépendamment de leur sexe ou de leur orientation sexuelle, est très importante et combien il est beau de pouvoir explorer et jouer dans un espace soutenant cela. L’égalité des sexes évolue et nous sommes fières que GRLSWIRL contribue à cette évolution dans la communauté du skate. 

À quel point vos célèbres réunions sont importantes pour toutes les filles ? 

Monroe | Nos réunions de skate sont un moment si spécial pour nous toutes, car nous créons un espace sûr où les femmes peuvent se réunir, se sentir unies, inspirées et à l’abri des jugements.

Pour les femmes et les filles rencontrant les mêmes craintes que vous au début, quels conseils leur donneriez-vous pour se lancer dans le skate ? 

Shannon | Je leur dirais que tout le plaisir, dans le skateboard et dans la vie, est de l’autre côté de leur peur ! C’est un réel cap mental, de trouver le courage de faire le premier pas, de sortir, et d’essayer. Je leur recommande également de trouver d’autres femmes dans leur communauté avec lesquelles s’entraîner. C’est toujours plus amusant d’apprendre une nouvelle compétence à plusieurs. 

©GrlSwirl

Selon vous, qu’est-ce que le skate a de libérateur ? 

Julia | Chaque fois que je monte sur mon skateboard, je sais que je viens de faire face à une peur énorme : celle de tomber. Car c’est précisément pour cette raison, qu’à chaque fois que je mets le pied sur ma planche, je ressens un sentiment indescriptible de liberté et d’autonomie. En un coup de pied, le vent se met à souffler dans mes cheveux et les touristes deviennent un flou de couleurs et de sons autour de moi. 

Pour vous, que signifie l’expression "Girl Power" ?

Lucy | Le "Girl Power", c’est la reconnaissance du pouvoir que nous détenons en tant que femmes. On nous apprend toute notre vie à être douce, gentille et agréable. On nous apprend à juger et à entrer en compétition les unes avec les autres. Lorsque les femmes reconnaissent leur pouvoir, c’est à ce moment-là qu’elles deviennent elles-mêmes et qu’elles se concentrent sur leur unique beauté, leurs passions, leurs rituels et leurs amitiés.

J’ai personnellement découvert le "Girl Power" grâce au skateboard et j’ai eu la chance de pouvoir partager ce pouvoir avec ma communauté et de transmettre ce sentiment fort aux femmes qui m’entourent. Créant ainsi une culture de femmes qui s’élèvent les unes avec les autres, plutôt que de se rabaisser mutuellement.

C’est quoi une journée type chez GRLSWIRL ?

Myriah | Il n’y a pas de journée type chez GRLSWIRL, car chaque jour est rempli de quelque chose de nouveau et d’excitant. Certains jours, nous organisons nos rencontres de skate, ou nous nous rendons au sein d’une association locale ou d’une école. Parfois on organise une fête ou un événement. Mais chaque jour est rempli de joie et d’excitation. Nous travaillons ensemble tous les jours, en nous assurant que tout est en ordre pour le prochain événement passionnant. 

©GrlSwirl

Suivant vos retours, quel impact ont vos actions chez vous et dans d’autres pays ?

Shannon | Je pense que nous avons apporté une énergie incroyable autour du skateboard féminin à Venice et dans le monde entier. Nous recevons constamment des centaines de messages de femmes du monde entier, qui nous racontent comment GRLSWIRL les a inspirées pour remonter sur une planche ou à l’essayer pour la première fois. À Venice comme à l’étranger, nous montrons aux femmes combien il est amusant et excitant d’essayer quelque chose de nouveau, et ce à tout âge. 

Los Angeles : est-ce la ville idéale pour le skate ? 

Lindsey | La meilleure façon d’explorer Los Angeles, c’est en faisant du skate. Le skate cartonne ici grâce au climat. On peut skater dehors toute l’année. La ville de Los Angeles est si diversifiée en termes de paysages, que de nombreux styles de skate existent ici : skater avec une planche classique dans les parcs, descendre des pentes, rouler en longboard, ou même le surf-skating.

Tout cela existe dans une seule ville, et c’est sacrément puissant ! Il y a tellement d’histoire sur le skate à Los Angeles. C’est génial de skater et d’explorer la ville tout en respectant ceux qui ont construit ces chemins et faire partie de l’évolution de ce sport jour après jour.

©GrlSwirl

La célèbre marque de skate Carver a réalisé une planche pour vous. Qu’est-ce qu’une telle collaboration signifie pour vous ? 

Julia | C’est phénoménal ! Avoir Carver derrière nous, qui soutient ce mouvement et un collectif de femmes qui ne sont même pas des skateuses professionnelles, montre à quel point le skateboard est bien plus qu’une compétition. C’est une véritable communauté. Carver, en tant que marque iconique dans le monde du skate, démontre cela activement et on adore faire partie de leur famille.  

Ce dont vous êtes le plus fière avec votre collectif ? 

Monroe | Nous sommes très fières d’avoir joué un rôle dans la destruction de ces barrières, et d’avoir permis à plus de femmes de se (re)mettre au skateboard. Nous sommes très attachées à notre mission : donner du pouvoir aux femmes. Nous sommes chanceuses d’avoir le skate comme plateforme pour pouvoir en faire autant.

Allez-vous faire un passage en France ? 

Kelsey | Oui. Nous aimerions beaucoup ! Nous sommes en train d’ouvrir plusieurs chapitres dans des villes du monde entier. Envoyez-nous un e-mail pour nous suggérer votre ville ! 

Par Maëva Carayon, publié le 26/03/2020