Capture d’écran du clip « Come Together » de Coca Cola

Coca Cola apporte sa pierre à la lutte contre l'obésité

Annoncée comme une campagne contre l'obésité, multi diffusé sur les plus grandes chaines de télévision d'outre Atlantique, la nouvelle pub de Coca Cola ressemble plus à un essai de justification. La nécessité pour une firme de montrer pattes blanches à un moment où elle sent le vent tourner. 

Capture d'écran du clip "Coming Together" de Coca Cola

Depuis 1886 et sa création par un chimiste un peu fou voulant allier "bienfaits" énergétiques de la "coca" et saveur gustative, l'empire Coca Cola n'a cessé de croitre pour aujourd'hui atteindre une taille critique. La firme est partout, trustant les emplacements publicitaires les plus prisés, étendant son empire à des contrées reculées.

Publicité

Pour autant c'est en son sein que la firme subit la plus forte opposition. Sa responsabilité est engagée sur un des sujets de santé publique les plus préoccupants de l'Amérique, l'obésité. Les chiffres d'abord : selon une étude publié en septembre dernier par Trust For America's Health et la Robert  Wood Johnson Foundation, le taux de personnes en surpoids atteint 35,7% entre 2009 et 2010 et devrait atteindre 42% à l'horizon 2030.

Face à ce constat, la firme d'Atlanta entreprend une opération "reconquête" en publiant un clip, Coming Together, où tout d'abord l'obésité nous est expliquée en des termes basiques (grosso modo "si tu manges plus que tu ne dépenses, tu deviendras gros" ou "les calories sont partout, fais attention") mais surtout où on voit pèle-mêle ce que Coca Cola fait de bien sur la question, de la réduction de la teneur en sucre de ces boissons, jusqu'au soutien financier d'associations caritatives.

Enfin bref, apprécions le geste, tout le monde s'accordera sur le fait que toutes les volontés sont bienvenues sur un sujet d'une telle importance. Mais surtout remarquons l'ironie de l'époque dans laquelle nous vivons, où l'un des plus gros pourvoyeur de sucres de la planète en appelle à la vigilance diététique de la population.

Publicité

Source : Huffington Post // Le Monde

Par Tomas Statius, publié le 16/01/2013

Copié

Pour vous :