Le masque d'un soldat français fait du bruit sur la Toile

Voici la photo qui tourne depuis hier sur les réseaux. Sous cette cagoule, un soldat français sur le terrain de la guerre au Mali. Double provocation donc et forcément,le buzz. Mais derrière ce buzz, il se cache quoi ? C'est ce qu'on a cherché à savoir.

crédits : AFP / Issouf SANOGO

Cette image n’a pas été prise sur le tournage d’un film mais sur le terrain de la guerre au Mali par les envoyés de l’AFP. Un soldat français affublé d'un masque de tête de mort pose arme à la main sur le terrain de toutes les discordes. Sur le papier, la France est partie au Mali pour répondre à son appel à l'aide et jouer les bons samaritains. Alors forcément, une tête de mort -symboliquement- ça fait tâche...

Publicité

Mise au point

Publicité

Cette image n'est pas représentative de l'action que conduit la France au Mali à la demande de l'Etat malien et de celle que mènent ses soldats, souvent au péril de leur vie.

C'est ce qu'a déclaré hier Thierry Burkhard, porte-parole de l'état-major des armées lors d'une conférence de presse lundi, insistant sur le caractère "inacceptable" et scandaleux de cette image dégradante.

Si on ne connait pas encore l'identité du militaire concerné, on sait que la photo a été prise ce dimanche à Niono. Petite ville de 15 000 habitants devenue l'avant-poste des forces françaises dans cette guerre contre les islamistes.

Publicité

source carte : http://rss.radio-canada.ca/fils/nouvelles/international.xml

Sur le principe, c'est pour répondre à l'appel du Mali que la France a envoyé ses troupes sur le terrain. Le Mali fait l'objet d'une tentative d'emprise terroriste. Une menace qui a contraint les Maliens à solliciter l'aide extérieure à laquelle la France a répondu. Dans le cadre de cette démarche décrite comme une main tendue, la photo de ce soldat à tête de mort éclabousse un peu la vision altruiste de ce départ en guerre. Une agression mal vue mais qui a le mérite de soulever les bonnes questions...

Une histoire de masque

Publicité

Ce personnage est le lieutenant Simon Riley surnommé Ghost à cause de sa cagoule à tête de mort. C'est l'un des personnages du jeu vidéo Call of Duty. Sa cagoule est un accessoire populaire et même en vente sur internet. Ce personnage a été évoqué par les internautes lorsque la photo du soldat français encagoulé est sortie, nous amenant alors à cette question:
Au fond, derrière ce masque, il se cache quoi ? quelle était l'intention de ce soldat français en s'affublant de ce masque?

Les raisons plausibles

  • Hypothèse du divertissement : Niono est une petite ville où il n' y a rien à faire à part attendre que l'ennemi pointe le bout de son nez. En attendant, on s'amuse avec ce qu'on peut et on fait des photos souvenirs qui feront marrer les potes en rentrant
  • Hypothèse du game addict : Le soldat français est un fan du jeu vidéo et il a insisté pour se faire prendre en photo et se la péter avec une PP qui claque lors de sa prochaine partie en réseau. Une crédibilité gagnée sur le terrain, censée légitimer son statut de super joueur qui connait la guerre "pour de vrai".
  • Hypothèse idéologique : Dans Call of Duty, Le personnage de Ghost se bat lui aussi contre des terroristes. Incarnant un combattant du bien contre ceux du mal. Un positionnement manichéen pas si éloigné, en substance, de celui qui concerne le Mali et dirigé contre l'islamisme. Après le nazisme et le communisme, l'islamisme est le nouvel ennemi en -isme du 21ème siècle.

Un buzz de luxe

Sans passer par le piège trop facilement tendu du débat de la violence suscitée par les jeux vidéos, il y a cependant un intérêt à soulever cette connexion entre le virtuel et la réalité. Nous pour qui la guerre se passe loin et donc virtuellement réalisons que les conflits modernes ne sont pas si "propres" que ça même lorsque ça se passe loin de chez soi et que le prétexte est altruiste.

La cagoule n'est ici qu'anecdotique mais elle souligne la violence de la guerre. Elle choque aussi par l'image belliqueuse et le message de mort qu'elle donne de la France. Nous crions au scandale devant cette photo telle une vierge devant le grand loup. Une partie de buzz tout aussi mal placée que cette tête de mort?

Par Afifia B, publié le 22/01/2013

Copié

Pour vous :