AccueilLifestyle

À 31 ans, Mohamed Mbougar Sarr est le grand gagnant du prix Goncourt 2021

Publié le

par Lucille Bion

(© Wikimedia Commons)

Mohamed Mbougar Sarr devient le premier écrivain d’Afrique subsaharienne à gagner le prix Goncourt.

Le prix Goncourt a été décerné ce mercredi 3 novembre à l’écrivain sénégalais Mohamed Mbougar Sarr, pour La Plus Secrète Mémoire des hommes, un roman publié aux éditions Philippe Rey. L’histoire s’inspire du destin maudit de l’écrivain malien Yambo Ouologuem, qui avait reçu le prix Renaudot en 1968.

La Plus Secrète Mémoire des hommes est le quatrième roman de Mohamed Mbougar Sarr et raconte comment Diégane Latyr Faye, un jeune écrivain sénégalais installé à Paris, est secoué par un livre des années 1930, qu’il décide d’étudier. Au fil de son enquête, il va rencontrer son auteur en oscillant entre l’Argentine, Amsterdam, Paris et le Sénégal.

Mohamed Mbougar Sarr, âgé de seulement 31 ans, devient le premier écrivain d’Afrique subsaharienne à être consacré par le plus prestigieux des prix littéraires. Il a obtenu six voix au premier tour, a annoncé Philippe Claudel, secrétaire général du Goncourt, au restaurant Drouant, à Paris.

Né au Sénégal dans une petite ville proche de Dakar, Mohamed Mbougar Sarr a grandi dans un milieu favorisé sous la houlette d’une mère au foyer et d’un père médecin. Il devait entamer des études militaires avant de rejoindre les classes préparatoires en France, comme l’explique Le HuffPost. Désormais, l’écrivain est le nouveau visage de l’excellence et un véritable modèle pour la jeunesse.

Amélie Nothomb récompensée

Ce même jour, le prix Renaudot a été décerné à l’écrivaine belge Amélie Nothomb pour Premier sang, publié aux éditions Albin Michel. Sa nouvelle œuvre sont des mémoires fictives de son père décédé en 2020. L’autrice de best-sellers a été élue au deuxième tour, avec six voix. Le Renaudot de l’essai a été décerné à Dans ma rue y avait trois boutiques d’Anthony Palou, a précisé Franz-Olivier Giesbert, un des jurés du Renaudot.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :