10 beaux livres à offrir pour plier le game des cadeaux de Noël

Le grand classique, vous êtes à la traîne pour Noël et il ne vous reste plus que quelques jours pour trouver le cadeau idéal pour les membres de votre famille adorée. Pas de panique, comme toujours, les livres viennent à votre secours.

Maman, j’ai raté l’avion.

Movieland, Le Guide ultime du cinéma de David Honnorat

(Hachette)

À voir aussi sur Konbini :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Vous ne savez jamais quel film regarder ? Vous vous plaignez continuellement d’être passé à côté des grands chefs-d’œuvre du septième art ? Votre sauveur s’appelle David Honnorat. Le journaliste, cofondateur du réseau social de cinéma Vodkaster, a abattu un travail de titan pour réaliser son projet fou. The Great Map of Movieland est un planisphère cinéphile reliant plus de 1 800 films incontournables par genre ou par thématique.

En plus de cette carte géniale, le livre vous détaille cinquante itinéraires, d’un film à un autre, entrecoupés d’autres longs-métrages faisant office d’étapes. Le tout étant classé bien évidemment par thématique, mais aussi par durée totale de visionnage et par accessibilité. Un travail de passionné, pour les passionnés, et une véritable ode à la découverte et à la curiosité.

De la Mer des larmes au Lac de l’horreur en passant par les Sci-Fi Mountains, on parcourt tous les genres du septième art avec des yeux d’enfants mais surtout avec la furieuse envie de se terrer chez soi tout l’hiver. Un bijou.

Publicité

Lost + Found, Part I et Good News, Part II de David LaChapelle

(© David LaChapelle/TASCHEN)

Il vous reste une dizaine de jours pour profiter du grand retour de David LaChapelle à Paris. Le photographe star, bien connu pour son imagerie pop croisant surréalisme et érotisme, donne à voir une exposition spécialement conçue pour l’espace Templon, rue du Grenier-Saint-Lazare. Heureusement, si votre timing est trop serré, il y a une solution de rechange : se faire offrir les deux livres imposants retraçant le parcours de l’artiste.

Avec Lost and Found et Good News, les Éditions Taschen publie les deux derniers opus d’une anthologie monumentale. Un premier tome plus engagé, véritable satire sociale du monde contemporain, un second plus onirique dans lequel David LaChapelle tente de capturer ce qui ne peut pas l’être, son imaginaire.

Publicité

Un festival de couleurs et de références pop auquel sont conviés Michael Jackson, Britney Spears, Kim Kardashian, Rihanna et même Julian Assange. C’est chargé, c’est flashy, c’est kitsch mais c’est beau et fascinant. Tout le génie de David LaChapelle.

"C’est sûr que si vous faites dans l’art conceptuel, avec juste un carré, il n’y a pas grand-chose à critiquer. Avec moi, les gens ont l’embarras du choix."

#Trashtalk, le basket américain en 300 listes folles

(Marabout)

La NBA est en train de devenir une véritable passion française. Comme si les médias et le public avaient petit à petit pris conscience du spectacle incroyable que nous offre chaque soir une des plus grandes ligues sportives du monde. Des athlètes hors normes, des exploits fous, des statistiques à décortiquer dans tous les sens, du suspense digne des plus grands thrillers et surtout, une culture, une histoire qu’on pourrait passer des heures à découvrir.

Cela fait pourtant des années que certains irréductibles Gaulois se battent pour donner au basket ses lettres de noblesse dans un pays qui ne jure que par ses footeux. Canal+ a pendant longtemps représenté le seul moyen de voir des matches, tard, très tard au beau milieu de la nuit. Avec comme porte-parole, l’accent ricain mythique de George Eddy.

Mais depuis 2012, outre la stratégie ambitieuse mise en place par BeIN Sports pour diffuser le plus de matches possible, une plateforme s’est fait une spécialité de décortiquer chaque jour l’actu NBA. Sous l’impulsion de Bastien Fontanieu et de toute la team #TRASHTALK, c’est toute une communauté qui se retrouve sur le site ou sur la chaîne YouTube (presque 100 000 abonnés) pour vibrer au son des paniers.

La suite logique était un livre et c’est chose faite depuis quelques mois. Le basket américain en 300 listes folles (345 pour la version augmentée avec la saison 2017-2018) qui permet de plonger au cœur de ce sport. Un condensé de stats, de punchlines et de moments cultes qui raviront les fans et feront entrer les novices dans le monde merveilleux de la balle orange.

De quoi avoir une réponse à la question Lebron ou MJ ? Pas sûr…

Le Tout va bien, 2018 

(Le Tripode)

Chaque année, la maison d’édition Le Tripode fait paraître le livre le plus drôle qui soit. Une anthologie géniale née dans l’esprit d’Adrien Gingold. Journaliste, il s’est donné comme mission de faire le portrait le plus fidèle d’une année passée dans ce bas monde. Non pas en relatant les grands drames de la planète mais en recensant les faits divers les plus loufoques qu’il a pu glaner dans la presse locale, nationale et internationale.

Il les avait d’abord compilés sur le tumblr Ajustetitre, qui a fait un carton avec plus de 200 000 abonnés. Il les illustre depuis 2014 dans un beau livre. À la fois poétique et cruel, hilarant et flippant, Le Tout va bien 2018 est le reflet d’une société absurde. On parcourt l’ouvrage avec toujours cette même réflexion jouissive : "Les gens sont des grands malades."

Et pour encore plus de plaisir, le tumblr Ajustetitre est devenu un des meilleurs comptes Instagram du moment, délivrant quotidiennement pépites sur pépites.

After Party, de François Prost

(Headbangers Publishing)

Le fameux mythe de la boîte de province. Ce hangar qui trône sur les parkings de zones commerciales, fait de parpaings et de tôles rouillées, pimpé par des décors kitchissimes et doté d’un nom majestueux. Le Macumba, l’Acropolis, le Sphinx : depuis 2011, le photographe François Prost sillonne les routes de la Creuse, de la Picardie ou de la Côte d'Azur à bord de sa Ford Fiesta à la recherche de ses vestiges du monde de la nuit. 130 établissements plus fous les uns que les autres, tous photographiés dans un axe frontal avec une distance quasi constante, non pas quand la fête bat son plein mais au petit matin, alors que la foule vient de rentrer chez elle et que seules restent les cendres encore fumantes de la veille.

François Prost a voulu capturer une forme de désenchantement, de nostalgie pour une époque qui disparaît chaque jour un peu plus. Sourire aux lèvres, on tourne les pages de ce beau livre avec une certaine fascination pour le ringard. Une esthétique très tendance, portée par la pop culture actuelle, qui annonce fièrement que le moche est le nouveau beau. Last Night a DJ Save my Life.

La Bédéthèque idéale, les 99 bandes dessinées qu’il faut avoir dans sa bibliothèque

(Revival)

La bande dessinée est en pleine cure de Jouvence et revit pleinement son âge d’or. Il n’y a qu’à pousser la porte d’une librairie spécialisée pour être halluciné par la profusion d’albums de tout format et de tout genre. Un labyrinthe de titres duquel vient nous sauver l’ouvrage collectif publié par les éditions Revival, sous la direction du spécialiste Vincent Bernière.

Avec une présentation claire, textes sur les pages de gauche, illustrations, toujours choisies avec goût, sur celles de droite, l’ouvrage nous plonge au cœur des 99 bandes dessinées qui ont fait l’histoire. Hergé, Van Hamme, Taniguchi, Eisner, les grands monstres sacrés sont là, accompagnés par de nombreux représentants de la jeune génération comme Joann Sfar ou Christophe Blain.

(© Jean Giraud/ Dargaud)

Le parfait guide de voyage à travers l’histoire de la BD. Avec en prime, ce petit plaisir lié à tout classement all time, le droit de débattre et de contester la sélection faite par les auteurs. Comment ça Milo Manara ne figure pas dans ce livre !?

Beurk ! c’est bon : cuisine délicieuse de produits repoussants, de Blandine Boyer et Julien Fouin

(Rouergue)

Quitte à offrir un livre de cuisine, autant essayer de se démarquer un peu. On aurait pu conseiller la bible du journaliste François-Régis Gaudry, On va Déguster, un chef-d’œuvre qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque, mais on s’est décidé pour un autre ouvrage. Plus décalé, plus surprenant aussi, Beurk ! C’est bon est réservé aux amoureux du terroir mais surtout aux aventuriers de la cuisine. Ceux qui ne sont pas effrayés à l’idée de manger des testicules d’agneau grillées, de la cervelle de veau en beignets ou une soupe d’ortie à l’andouille. Julien Fouin et Blandine Boyer nous offrent 46 recettes plus dingues les unes que les autres qui prouvent qu’on peut faire un plat tout à fait délicieux avec des ingrédients tout à fait repoussants.

De quoi rendre fière notre Maïté nationale.

Ciné Club Sandwich, par l’équipe de l’Arrière Cuisine

(Marabout)

Quand on a appris que la brigade du site L’arrière Cuisine nous concoctait un livre sur le cinéma, on s’est mis machinalement à se frotter les mains avec un sourire diabolique, prêt à déguster un savoureux cocktail d’humour et de dérision et à plonger dans l’histoire du septième art. Le résultat est au niveau des attentes, plus de 110 fiches de films avec synopsis et analyses, douze duels complètement improbables comme Black Swan contre Black Panther ou La Haine de Kassovitz contre Amour de Haneke, et une série de tutos hilarants qui répondent à des questions extrêmement pratiques comme Comment survivre à une discussion sur le dernier Kechiche ? ou Comment pécho au cinéma ?

Avec en bonus, une préface de Jean Dujardin, dans l’esprit OSS 117.

Maisons cultes, trésors de l’architecture depuis 1900, de Dominic Bradbury (éditions Parenthèses)

( Parenthèses)

Ça fait des semaines que tes parents t’envoient des photos sur leurs avancées dans la décoration du domicile familial en vue de fêtes de Noël et tu commences légèrement à te lasser. Il faut dire que depuis des années, ils font tout pour faire figurer leur maison dans le dernier numéro de Maisons Côté Sud. Bibelots en tout genre, aménagement intérieur, travaux d’architecture, tout y est passé. Sans résultat. Il est temps de leur donner un coup de pouce en les guidant vers les bonnes inspirations.

C’est là que le beau livre édité par les éditions Parenthèses rentre en scène. Maisons Cultes, trésors de l’architecture depuis 1900 est le résultat de la collaboration entre Dominic Bradbury, journaliste et auteur britannique, et Richard Powers, photographe, tous deux spécialisés dans l’architecture et le design. Ensemble, ils livrent un texte et une série de photographies à couper le souffle. Un tour d’horizon d’une centaine de maisons d’architecte dingues parmi lesquelles la création emblématique de Juan O’Gorman pour Frida Kahlo et Diego Rivera à Mexico, la Villa Savoye de Le Corbusier, la Maison sur la cascade (Fallingwater) de Frank Lloyd Wright ou encore la maison Kaufmann de Richard Neutra. Une visite autant dans le monde de la maison que dans celui du rêve, de quoi donner des idées à sa famille ou au contraire la décourager définitivement. À vos risques et périls !

Road Trips : 40 itinéraires sur les plus belles routes du monde par l’équipe du Routard (Hachette)

(Hachette)

Alors que le soleil n’a pas daigné pointer le bout de son nez depuis un bon mois, on a bien du mal à voir le bout du tunnel, surtout quand se profile le mois de janvier et février. La seule solution envisageable, envoyer tout balader pour se faire un petit voyage des familles, avec en bonus si possible, du dépaysant, de l’aventure, du frisson. Ça tombe bien, Les enquêteurs du Routard ont sélectionné les 40 plus beaux roadtrips de la planète. La mythique Route 66, la Ruta 40 en Patagonie, la route vers les Chutes Victoria ou la Nationale 7 à Madagascar, il y en a pour tous les goûts (Même les moins téméraires pourront s’attaquer à la Route Napoléon de Grenoble à Golf-Juan).

On reconnaît la patte Routard, du point de vue pratique, les auteurs ont vu les choses en grand puisque chaque voyage est accompagné de belles cartes illustrées retraçant le parcours et l’itinéraire de chaque road trip, de conseils pratiques, des suggestions de lecture et même d’idées de playlists pour voyager en musique. Avec ça, impossible de repousser encore une fois le grand départ.

Par Leonard Desbrieres, publié le 19/12/2018

Copié

Pour vous :