featuredImage

Instagram part sérieusement à la chasse aux faux abonnés, commentaires et likes

Les masques vont tomber.

© Katka Pavlickova/Unsplash

Il y a un an, on vous parlait déjà de la volonté du réseau social de se débarrasser des imposteurs : c’est aujourd’hui chose faite. Instagram a développé une intelligence artificielle capable de détecter l’achat de faux·sses abonné·e·s, de commentaires et de mentions "J’aime", et de les supprimer. Ces pratiques enfreignent désormais leur charte de communauté et les termes d’utilisation du réseau, et seront punies.

Cette modération se fera de manière automatique et autonome par l’IA et condamnera tous les comptes Instagram qui font appel à des services de vente de followers et de mentions. Les abonné·e·s sanctionné·e·s seront notifié·e·s par la plateforme qu’ils ou elles ont été repéré·e·s, et cette dernière leur demandera également de changer leur mot de passe, dans le cas où ces services de tiers auraient compromis la sécurité de leur compte. Cette mesure, annoncée sur son site, va être sévèrement appliquée dans les prochaines semaines.

"Nous avons récemment vu des comptes utiliser des applications de tiers pour augmenter artificiellement leur audience. Chaque jour, les gens viennent sur Instagram pour vivre des expériences réelles, y compris de véritables interactions. C’est notre responsabilité de veiller à ce que ces expériences ne soient pas perturbées par une activité inauthentique. […]

Les personnes qui utilisent ces types d’applications partagent leur nom d’utilisateur et leur mot de passe, et leurs comptes sont parfois utilisés par des applications de tiers pour créer des likes, des abonnements et des commentaires inauthentiques. Cela introduit non seulement un mauvais comportement dans la communauté Instagram, mais rend également ces comptes moins sécurisés", déclare Instagram dans un communiqué de presse.

© Instagram

Les comptes frauduleux ne seront pas supprimés. En revanche, l’application réduira leur accès à certaines fonctionnalités. Si l’application partait déjà à la chasse aux faux comptes, elle n’avait jamais supprimé de faux likes, abonné·e·s et commentaires, par exemple.

Ceci n’est pas une bonne nouvelle pour tous les faux·sses influenceur·se·s qui devraient voir leur jauge baisser s’ils ou elles ont fait appel à ce genre de services peu honnêtes pour booster leur profil, les tarifs de leurs posts sponsorisés et pour attirer les annonceurs. Mais c’est tout de même une bonne nouvelle pour les annonceurs qui auront droit à une réelle transparence. "Le malheur des uns fait le bonheur des autres", comme dirait le célèbre adage.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 22/11/2018