AccueilÉDITO

La galerie Arts Factory expose la scène graphique contemporaine

Publié le

par Bérénice Rebufa

© Jean Lecointre

C'est rue de Charonne, dans le 10e arrondissement de Paris que nous sommes allés à la rencontre d'Effi et Laurent, propriétaires de la galerie Arts Factory. Ils nous ont présenté leur Winter Show.

© Jean Lecointre

La galerie

Arts Factory fête ses 20 ans avec un Winter Show "Best of". Chaque fin d'année depuis 1996, Effi Mild et Laurent Zorzin mêlent artistes de renom et nouveaux talents de l'art graphique contemporain dans une exposition qui dure un mois. Une tradition qui remonte à leur première galerie aux Abbesses. Depuis, c'est le rendez-vous des amateurs de dessins et de graphisme en tout genre, qui ont à la fois envie d'admirer les œuvres de leurs artistes préférés et d'en découvrir de nouveaux.

La passion des livres illustrés a poussé Effi Mild et Laurent Zorzin à faire découvrir les arts graphiques comme ils les voient, c'est-à-dire, sous toutes leurs formes. Dans un lieu historique de la culture parisienne (où Andy Warhol présenta en 1986 une exposition spécialement conçue pour la galerie), sur 4 niveaux, on navigue du dessin à l'animation numérique, en passant par le collage. "Nous choisissons un maximum d'artistes contemporains transversaux pour représenter au mieux la scène graphique contemporaine", explique Laurent en faisant visiter les lieux. "Des lieux de vie avant tout", comme il aime le rappeler. Séances de dédicaces, ateliers participatifs, projections, wall drawings éphémères et showcases intimistes rythment la programmation.

Au rez-de-chaussée, on retrouve également une librairie qui propose les œuvres de leurs artistes phares ainsi que de nombreux livres (à prix abordables). La galerie ne se veut pas du tout élitiste bien que le choix des œuvres exposées reste méticuleux et exigeant.

Cette année, pour fêter sa deuxième décennie, la galerie a sélectionné 5 artistes "récurrents" qui représentent bien l'esprit Arts Factory. Nine Antico, Atak, Nathalie Choux, Véronique Dorey et Jean Lecointre occupent les murs de la galerie du 23 novembre au 24 décembre.

Nine Antico

L'illustratrice de bande dessinée propose un immersion dans la pop culture américaine à travers les cheerleaders. Cheer it up rassemble planches de BD, photos d'archive et collages. Une fresque de l'artiste met en scène une pom-pom girl sur le mur face à l'entrée pour nous plonger directement dans son univers.

© Nine Antico.

Atak

Artiste peintre, Atak expose des œuvres tirées de Martha était là, son livre illustré paru aux éditions Les Fourmis rouges.

© Atak.

Nathalie Choux

Nathalie Choux est à la base auteure de livres pour enfants. Pour cette exposition, elle a imaginé des "Warchild" : des jeunes filles souvent armées qui se battent contre une certaine masculinité, représentée par un ours polaire. Les personnages sont incarnés sous forme de dessins ou de céramiques.

© Nathalie Choux.

© Nathalie Choux.

Véronique Dorey

Dans la même salle que les œuvres de Nathalie Choux, les dessins de Véronique Dorey, au départ coloriste de bande dessinée, montrent eux aussi de (très) jeunes filles. 

© Veronique Dorey.

Jean Lecointre

Pour cette exposition, Jean Lecointre, graphiste numérique est revenu sur une vieille technique, le collage. L'artiste est sorti de sa zone de confort en quittant temporairement le numérique. De plus, il s'est imposé une contrainte : ne pas utiliser plus de deux photos.

© Jean Lecointre.

© Jean Lecointre.

© Jean Lecointre.

© Jean Lecointre.

En plus de ses œuvres exposées, on retrouve au sous-sol son court-métrage d'animation Les Animaux domestiques, diffusé en avant-première (un livre du même titre est publié aux éditions Thierry Magnier). Ce film d'animation Canal + est la grosse exclusivité de cette exposition. Connu pour ses court-métrages d'animation très artistiques, Jean Lecointre offre l'exclusivité à Arts Factory pendant un mois. Il sera diffusé officiellement le 25 décembre sur Canal +.

© Jean Lecointre / Les Animaux domestiques.

Autres court-métrages de Jean Lecointre :

À voir aussi sur konbini :