Par Jehanne Bergé

Petit pays coincé entre la Méditerranée, la Syrie et Israël, le Liban est une terre de contrastes et de surprises. Avec ses 4 000 ans d’Histoire, ses montagnes, ses plages et ses 18 communautés religieuses, le "pays du cèdre" a de quoi déclencher des passions…

Le Liban est à la croisée de l’Orient et de l’Occident. Son histoire est aussi riche que mouvementée. Entre les Phéniciens (inventeurs de l’alphabet), les invasions arabes, les croisés, les Ottomans, le mandat français, l’indépendance et les guerres à répétition, il y a de quoi faire… Petit tour d’horizon des meilleurs spots à découvrir.

Beyrouth, la trépidante

Première escale : Beyrouth, la capitale. Détruite pendant la guerre civile et reconstruite trop vite, la ville donne une première impression de gros chaos architectural. Le beau côtoie le laid. Les traces de la guerre, le luxe, la misère, l’underground, Beyrouth c’est tout et son contraire. Au beau milieu des klaxons et des va-et-vient permanents, il y règne une véritable effervescence. À savoir, ici il n’y a pas d’adresse, les habitants se repèrent par certains lieux (l’épicerie du coin, un hôtel ou la banque machin chose).

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

Pendant la guerre, le centre-ville se trouvait sur la ligne de démarcation entre Beyrouth-Ouest et Beyrouth-Est, il a été transformé en champ de bataille. Après les "événements" (comme on dit avec pudeur au Liban), il a été tout à fait rasé puis reconstruit. Aujourd’hui, on y trouve des boutiques chics, des hôtels de luxe et des restaurants haut de gamme. Des mosquées, des églises, une synagogue, le centre-ville est à l’image du pays : multiconfessionnel. 

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

Hamra, qu’on surnommait autrefois "les Champs-Élysées de Beyrouth" est aujourd’hui le quartier multiculturel par excellence. On y croise des artistes, des étudiants, des habitants de toutes les confessions… Mezyan est une excellente adresse pour goûter une cuisine locale revisitée. Continuez votre balade jusqu’à la corniche, la promenade en bord de mer. Le vendredi soir, ne ratez pas les soirées Decks On the Beach au Sporting (un lieu de loisirs datant de l’époque où on appelait le Liban "la Suisse du Moyen-Orient"). Si vous aimez faire la teuf, vous ne serez pas déçus. Beyrouth ne dort jamais. Du lundi au dimanche, dès le coucher du soleil, la place est laissée aux fêtards. Des clubs bling-bling aux lieux underground, il y en a pour tous les goûts (et tous les portefeuilles).

@Bassem Sleiman

@Bassem Sleiman

De l’autre côté du centre-ville, on arrive à Achrafieh. On y trouve quelques anciens palais absolument magnifiques, dont le palais Sursock transformé en musée d’art moderne. À Gemmayze et Mar Mikhael (dans le bas d’Achrafieh), n’hésitez pas à pousser la porte des galeries d’art et des bars sympas. Les escaliers Saint-Nicolas sont un petit havre de paix romantique, c’est là que se situe The Grand Meshmosh Hotel, l’escale idéale pour les voyageurs.

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

Ne ratez pas le Musée national de Beyrouth qui présente depuis quelques mois la plus grande collection de sarcophages anthropoïdes au monde. De véritables trésors…

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

Pour tenter de saisir l’âme de Beyrouth, l’Alternative Tour Beirut est une excellente option.

La côte vers le nord

Sur la route, arrêtez-vous à la Grotte de Jeita qui a été sélectionnée comme l’une des 28 finalistes pour le concours des sept nouvelles merveilles du monde. Ensuite, à 40 kilomètres au nord de Beyrouth, Byblos est une ville habitée de manière continue depuis plus de 7 000 ans, ce qui en fait l’une des plus anciennes villes du monde. Beau record. Aujourd’hui, la ville offre des sites archéologiques passionnants et un vieux souk très agréable. Dans le petit port, allez manger Chez Pépé, un restaurant mythique qui a accueilli les plus grandes stars. Pour dormir, le top c’est l’Hôtel de mon Père, sur les hauteurs de la ville (la piscine avec vue sur la vallée est clairement un gros plus). Le lendemain, direction Batroun, une charmante petite ville côtière. N’hésitez pas à aller boire une bière à la brasserie Colonel, et profitez-en pour y louer des vélos. Le meilleur endroit pour se baigner c’est Ô-Glacée. Après, allez vous régaler chez Maguy. Enfin, juste au-dessus de Batroun, à l’auberge Tafla, vous dormirez dans un cadre de rêve, ambiance "peace and love" comme on les aime.

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

Le nord

La vallée de la Qadisha est l’un des plus importants sites d’établissement chrétien au monde. Dans ce décor absolument époustouflant, se cachent de très anciens monastères (et même un ermite). Il est possible de traverser toute la vallée en une journée à pied. À quelques kilomètres de là se situe Bcharré. Passez au musée Khalil Gibran, qui met à l’honneur le plus grand poète libanais de tous les temps. Aussi, allez voir la réserve des cèdres du Liban, vous savez, cet arbre millénaire qui fait la fierté de tous les Libanais (on le retrouve même sur le drapeau national). La région regorge de villages plus jolis les uns que les autres. N’hésitez pas à aller faire un tour à Tannourine, le gouffre de Baatara vaut clairement le détour (lors de la fonte des neiges, une cascade de 90 mètres de haut s’y forme). Dans la région, si vous voulez dormir au paradis, direction Dar Qadisha.

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

@Bassem Sleiman

@Bassem Sleiman

Le Chouf

À l’intérieur des terres, le Chouf est un petit paradis à ne manquer sous aucun prétexte. Fief traditionnel de la communauté druze, on y va pour ses sites historiques et sa nature. Arrêtez-vous à Deir el-Qamar et baladez-vous dans les ruelles aux demeures datant du XVIIe et XVIIIe siècle. Ensuite, direction Beiteddine et son palais construit par l’émir Béchir II Chéhab, un petit plongeon dans les contes des Mille et Une Nuits. Si vous voulez vivre une nuit incroyable, l’Eco-village et ses cabanes dans les arbres sauront vous satisfaire. Ambiance un peu roots mais ça laisse de jolis souvenirs.

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

Le sud

Retour le long de la côte, depuis Beyrouth direction le sud. Faites une pause à Lazy B Beach, le plus bel espace de piscines privées au Liban. Tout y est canon. Après repartez vers Saida, pour y visiter la belle citadelle construite dans la mer et le souk "typique" (si vous êtes sensible aux odeurs, attention aux haut-le-cœur). N’hésitez pas à vous installer au Saida Rest House, on y mange super bien, au bord de l’eau. Ensuite, direction Tyr. Allez visiter les sites archéologiques et n’hésitez pas à vous baigner dans la seule véritable plage publique de sable fin. Pour découvrir la ville de Tyr (ou de Tripoli d’ailleurs), on vous conseille les tours guidés de Mira

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

@Jehanne Berge

Infos pratiques

Se déplacer ?

Il n’y a pas de véritables transports en commun. Il existe cependant des bus (qui ressemblent plus à des minivans) pour se rendre dans les grandes villes, plus d’infos par ici. Dans Beyrouth, ce sont les services et taxis qui sont les rois. Un service est un taxi collectif qui permet de transporter plusieurs personnes par trajet (pour une petite distance). Cela coûte environ 2000LL par personne.

Sécurité ?

Vu la situation régionale, il est préférable de se renseigner sur les consignes de sécurité avant de voyager au Liban.

La monnaie ?

Le dollar américain et la livre libanaise sont deux monnaies utilisées et 1 dollar est égal à 1500LL. On paye avec les deux monnaies, ça demande une certaine gymnastique du cerveau au début.

La langue ?

Au Liban, on parle arabe, anglais et français. Tout le monde ne parle pas les trois langues mais vous trouverez toujours bien quelqu’un qui vous comprendra…