AccueilÉDITO

Vidéo : lunch time avec Tim Cook, le CEO d'Apple

Publié le

par Konbini

On a eu la chance de déjeuner avec le PDG de la marque à la pomme.

Le rendez-vous est pris : 12 heures, lundi, dans l'ouest de Paris, Konbini a rencard avec le very big boss d'Apple. Tim Cook en personne est en France et souhaite multiplier les rencontres avec ceux qui utilisent, créent et imaginent avec les produits de sa marque. Nous sommes heureux de partager un lunch avec celui qui gère l'une des sociétés les plus créatives du monde et sans qui, il faut bien l'avouer, on ferait beaucoup moins de selfies.

Nous sommes accueillis dans la cuisine d'Odile, une "host" comme l'appelle VizEat, l'appli via laquelle on s'est retrouvés, avec ses créateurs, Camille Rumani et Jean-Michel Petit. Une idée simple que le patron d'Apple a voulu tester : on rentre la ville dans laquelle on se trouve, ce que l'on a envie de goûter, son budget et on se retrouve pour un déjeuner en bonne compagnie, à faire des rencontres et donc à voyager différemment.

Assez lunaire que de s'installer à une table avec le CEO de l'une des plus grandes boîtes du monde, dans la décontraction la plus totale pour parler créativité, innovation et don pour la cuisine. Pour évacuer le sujet, sachez que malgré son nom, Tim n'est pas un roi de la cuisine, loin de là, allant même jusqu'à nous expliquer qu'il est le roi du micro-ondes et que ses amis préfèrent que ce ne soit pas lui qui cuisine quand il les reçoit. Décontraction, ce déjeuner, on vous dit.

À l'heure du dessert, un gâteau au chocolat dont on aimerait bien avoir la recette, la discussion se tourne vers les raisons de ce voyage en France. Pour Tim Cook, c'est un zone de créativité, d'invention et d'imagination qui doit être explorée. Il nous fait part de son étonnement de voir une telle profusion d'applis françaises qui frappent à la porte de l'App Store et de la valeur de la connaissance du code. Une "langue" à part, commune à tous, qui devrait être développée dans les écoles et qui pousse à réfléchir autrement. On est assez surpris par le ton de la discussion du personnage qu'on croit savoir très secret.
Vraisemblablement, le décor, la french food et cette obsession pour la valorisation de la création ont eu raison de sa timidité.

À voir aussi sur konbini :