Docu : portrait de Dane Reynolds, surfeur surdoué

Dane Reynolds n'est pas un surfeur comme les autres. Après un premier coup d'éclat aux X-Games en 2003 (il avait alors 18 ans), on pensait la carrière de l'Américain toute tracée : du WQS vers le WCT, puis, pourquoi pas au titre suprême de champion du monde. Et s'il rejoint le tour mondial en 2008, Dane Reynolds se retire de la compétition en 2012 avec grand fracas, année qui a également vue son élection au "Hall of Fame" du surf à Huntington. Aérien, créatif, imprévisible, il demeure à l'heure actuelle l'un des meilleurs riders de sa génération, et probablement le meilleur free-surfeur.

Pour comprendre, mais également pour présenter toutes les facettes de ce génie parfois incompris, Desillusion Magazine, sous la direction de Sebastien Zanella, vidéaste et rédacteur en chef, lui a consacré un entretien ainsi qu'une vidéo. Intitulée "This Is Dane", elle est un portrait long-format où, de Ventura à Hawaï, entre sessions de surf et souvenirs d'enfance, Dane Reynolds évoque ses hésitations, et sa difficulté à trouver sa place dans le milieu du surf.

Mention spéciale pour la bande-son qui, de Mr Airplane Man à Amen Dunes, nous plonge dans une transe délicieuse.

Publicité

Par Tomas Statius, publié le 04/07/2014