featuredImage

Vidéo : il voyage cinq ans en Asie et compile ses souvenirs en trois minutes

Il y a cinq ans, Sylvain Schots quittait la France pour un stage de fin d'études en Chine. Il a ensuite parcouru l'Asie à travers une quinzaine de pays, de la Mongolie à la Corée du Sud en passant par le Népal ou encore le Japon. Interview.   

Depuis son départ en Asie, Sylvain a parcouru du chemin. Il a vécu deux ans en Chine, un an en Thaïlande, puis un an en Mongolie. Spécialisé dans le domaine du Web, il a su mettre à profit ses compétences pour s'implanter professionnellement en Asie... mais aussi se débrouiller pour voyager. Récit express de cinq années de voyages à travers la Chine, la Malaisie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, Hong Kong, Macao, Singapour, la Corée du Sud, le Japon, le Népal, la Mongolie, l'Indonésie, la Birmanie et le Sri Lanka.

Ta plus belle rencontre ?

Sylvain Schots | Sans doute un moine birman avec qui j'ai discuté pendant près d’une heure dans un monastère près de Nyaung Shwe [au centre de la Birmanie, à quelques kilomètres du célèbre lac Inle, ndlr]. Empli de sagesse et d'humanité, extrêmement cultivé sur le monde qui nous entoure... J’ai pris une grosse claque ce jour-là.

Ton meilleur souvenir ?

L’arrivée au sommet du mont Kyanjin Ri, au Népal, après des jours de marche. Malgré le manque d'oxygène, on s’est mis à danser avec le guide et le sherpa, qui sont d’ailleurs devenus des amis…

Ton pire souvenir ?

Un trajet en train de 27 heures au beau milieu de la Chine sur des sièges en bois, j’avoue que sur le moment je ne faisais pas le fier. Surtout quand ma voisine de 70 ans a commencé à se moucher sur le siège et à cracher à mes pieds ! Mais bon, cinq ans après, on y repense avec le sourire...

Ton plus gros fou rire ?

Le week-end "d’intégration" en Mongolie pour mon nouveau travail. J’étais arrivé la veille et on est partis tout le week-end dans les steppes mongoles, à grands coups de vodka pure dès 9 heures du mat’, agrémentée de tripes et boyaux… Une bonne initiation avec des gens qui savent faire la fête !

La meilleure bouffe ?  

J’aime beaucoup la bouffe coréenne, mais si je ne devais en retenir qu’une seule ça serait la cuisine thaïe, avec en tête de gondole le célèbre pad thaï qu’on retrouve un peu partout dans les stands de rue pour pas cher...

Le peuple le plus accueillant ?

Tous sont plus ou moins accueillants à leur façon, mais je garde un excellent souvenir des Népalais et des Sri-Lankais en particulier.

La pire maladie que tu aies chopée ?

La dengue, un moment pas très cool !

La signification de ton tatouage ?

C’est un Sak Yant, un tatouage traditionnel thaïlandais réalisé avec une tige de bambou taillée en pointe, suivi d’une cérémonie destinée à bénir le tatouage et lui accorder protection et chance.

Ton pays préféré ?

C'est très difficile de choisir car la plupart m’a laissé de magnifiques souvenirs. Je dirais quand même le Népal, qui me faisait rêver depuis tout petit et qui a dépassé mes espérances !

Le plus beau paysage ?

Encore une fois, un choix draconien, mais je dirais la vallée de l’Orkhon [au centre de la Mongolie, ndlr]. La Mongolie entière est une perle, entre ses steppes, ses vallées, ses montagnes et déserts !

La ville la plus inspirante ?

Autant, j’adore les villes chaotiques comme Katmandou ou les capitales d’Asie du Sud-Est, autant j’ai particulièrement apprécié Séoul : une ville propre, moderne et dynamique, soucieuse de l’environnement.

Ta plus belle surprise ?

La traversée du Sri Lanka. J’ai pu me rendre compte de la gentillesse des habitants. Toujours souriants, drôles et prêts à t’aider quand tu galères !

L'endroit à découvrir en 2016 selon toi ?

La Mongolie est largement méconnue et mérite amplement le détour. L’été est la période la plus propice mais l’hiver dans les steppes enneigées est une expérience à ne pas manquer ! La Birmanie également, qui s’est ouverte au monde récemment et dont les effets du tourisme commencent déjà à se ressentir...

Une citation qui résumerait le mieux ton aventure ?

"Le voyage est la seule chose qu'on achète qui nous rend plus riche" (auteur inconnu).

À lire -> Entretien avec un ancien trader reconverti en guide touristique en Laponie

Par Jeanne Pouget, publié le 25/04/2016