AccueilÉDITO

Cette artiste utilise ses tatouages pour donner vie à ses rêves sombres et érotiques

Publié le

par Morgan English

L'artiste française Silly Jane n'a pas peur d'explorer ses fantasmes au travers de tatouages

Il fut un temps où Silly Jane voulait être architecte. Mais quand il devint clair que le monde du design d'entreprise était trop stérile pour elle, elle abandonna ses études.

Fan du mouvement artistique japonais ero guro ("érotique et grotesque"), Silly Jane crée des illustrations séduisantes et souvent macabres. Son travail est audacieux mais aussi éthéré, explorant des thèmes tels que la vulnérabilité, l'excitation sexuelle, le bondage et même la mort. Elle nous explique sa démarche :

"J'ai toujours aimé les illustrations morbides. Les images taboues et violentes me fascinent. J'aime aussi les contes de fées, les légendes, la mythologie... tout ce qui nous effleure dans nos rêves et nos cauchemars."

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

Pour l'artiste, chaque nouveau stimulus et chaque nouvel inconnu ajoutent inconsciemment à son inspiration quotidienne :

"Mon cerveau n’arrête jamais... Bande dessinées, illustrations, costumes, tableaux de maîtres, photos, les gens que je rencontre, les demandes de mes clients, mon humeur, je prends tout ce qui me plaît et je mélange tout. Je trouve difficile de me limiter à un seul thème.

Je suis ma pire critique, mais je suis heureuse que mes créations puissent toucher les gens. J’ai la chance de pouvoir vivre ma passion tous les jours, et cela uniquement grâce à mes clients."

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

A photo posted by Silly Jane (@silly.jane) on

À voir aussi sur konbini :