Tribune : critiquer la nudité d’une autre femme est antiféministe

Dans cette tribune, la journaliste prend le parti de défendre Kim Kardashian pour critiquer le slut shaming et l’absence de solidarité féminine. Son point de vue est personnel.

Kim Kardashian a publié une photo d'elle nue. C'est tout sauf raffiné, mais c'est son choix. Mérite-t-elle ce slut shaming ? Non. 

Critiquer une femme qui est bien dans sa peau et qui le montre, que cette femme soit un modèle ou pas, n’est pas normal. Et c'est antiféministe.

Publicité

L’un des éternels problèmes du féminisme, c’est son double jeu. Le féminisme ne devrait pas être un ensemble de règles gravées dans le marbre, et ceux qui affirment le contraire font preuve d’une certaine étroitesse d'esprit. Mais, bien trop souvent, des femmes rabaissent le genre féminin en critiquant les actions de leurs pairs.

(via g1ft3d.com)

Il y a trois jours, Kim Kardashian a publié sur Instagram un selfie, qu'elle a pris dans sa salle de bain il y a un an, où elle apparaît entièrement nue. Elle s'est débrouillée pour contourner les règles strictes en matière de nudité du réseau social en ajoutant deux traits noirs épais pour cacher ses tétons et son pubis. Cette publication a provoqué une petite polémique alors que la Journée internationale des droits des femmes pointait son nez. Mais ce n’est pas ça qui est choquant.

Publicité

Ce qui craint, c’est le slut shaming que la photo a inspiré sur Twitter. Kim Kardashian a été vivement critiquée par des internautes lambdas mais aussi par des célébrités. Ainsi Chloë Grace Moretz, Bette Midler et Piers Morgan n’ont pas attendu longtemps pour fustiger ce selfie, et sans forcément le vouloir, pour dicter à la star de téléréalité ce qu’elle devait ou ne pas faire avec son corps selon eux.

When you're like I have nothing to wear LOL

A photo posted by Kim Kardashian West (@kimkardashian) on

Un classique signé Kim Kardashian

Bien sûr, cette photo est du Kim Kardashian tout craché : elle a soi-disant été publiée spontanément, elle est provocante et manque cruellement de raffinement, mais offense-t-elle pour autant la gent féminine ? Mme West fascine autant qu'elle irrite, traîne une sextape depuis treize ans et n’a pas l’intention de faire quelque chose de significatif de sa vie, et alors ? Indépendamment de ce que vous pensez d’elle (et de son manque de second degré), les réactions sont allées bien loin pour un selfie intime.

Publicité

Dans un tweet, l'actrice Chloë Grace Moretz suggère que Kim Kardashian devrait utiliser sa célébrité pour servir de modèle. "Je réalise à quel point il est important d’établir des objectifs pour les jeunes femmes, de leur apprendre que nous avons bien plus à offrir que nos corps", écrit-elle. Elle n’a pas tort... mais Kim Kardashian offre bien plus que son corps.

Ce n’est pas la première fois que Kim Kardashian affiche son corps en public. Rien que son livre Selfish est rempli de photos d’elle à moitié à poil. Avec ce selfie nu (et tous les autres), la star de téléréalité envoie un message : elle dit qu’elle est fière de sa carrure et de sa musculature, et montre qu’elle aime son corps. C’est sa manière bien à elle d'exprimer sa confiance en elle.

Alors oui, elle est plus riche et plus connue que nous autres, elle a des coachs personnels que beaucoup d’entre nous ne peuvent se payer. il n'empêche que ce n’est pas une mauvaise chose que des jeunes femmes voient à quel point cette icône est à l’aise avec son corps. Si quelqu’un choisit de poster une photo innocente d’elle pour se vanter de ses formes, c’est son choix ! Ce n’est pas honteux. On est en 2016 et les femmes posent nues depuis des années, des siècles, comme la jeune actrice Rowan Blanchard le souligne avec pertinence.

Publicité

Traduction : Les filles qui posent nues, ce n’est pas nouveau. Mais n’est-ce pas chouette qu’elles soient le sujet de la photo et l’exécutant en même temps ?

Solidarité féminine

Comme Miley Cyrus a l'habitude de s'afficher nue ou à moitié nue, elle a rapidement pris position elle aussi. Sur Instagram, elle a publié l’emoji représentant les fesses de Kim Kardashian pour accompagner un message de soutien indirect à la star de téléréalité : "Chères femmes, TOUS vos commentaires sont de mauvais goût, bordel ! Pourquoi nous, les femmes très célèbres (comme moi), ne faisons pas équipe pour essayer de donner du boulot aux femmes dans le besoin, pour qu’elles se soutiennent, pas seulement LES UNES LES AUTRES, mais qu'elles soutiennent leurs familles !"

Ce n’est pas la première fois que Miley Cyrus fustige les réactions dédaigneuses qui émergent à chaque fois qu'on parle du corps des femmes. Elle-même a été largement critiquée pour s'être baladée les tétons à l'air. Interrogée par Marie Claire au sujet du clip "Bad Blood" de Taylor Swift, elle en avait profité pour relativiser la nudité :

"Je ne comprends pas cette histoire de revanche violente. C’est censé être un bon exemple ? Et moi je suis un mauvais modèle parce que je me balade avec les seins à l’air ? Je ne suis pas sûre que les tétons soient pires que les armes."

En un sens, elle a raison. Certes, avec cet argument, Miley Cyrus critique à son tour une autre femme. Mais elle n’a pas tort quand elle dit que la société critique plus facilement les femmes qui se dénudent que celles qui cautionnent la violence et la rivalité féminine.

A photo posted by Miley Cyrus (@mileycyrus) on

Le double jeu du féminisme

Le féminisme ne fonctionnera pas tant que le body shaming et le slut shaming ne disparaîtront pas, et tant que les femmes ne seront pas libres de faire ce qu'elles veulent de leur corps sans être jugées. Si les hommes ont le droit de poser nu et de publier ces photos sans s’en prendre plein la figure, pourquoi les femmes n’ont pas cette liberté ?

Le slut shaming entre femmes est contre-productif, il va à l'encontre du féminisme. Nous devrions soutenir les femmes qui aiment leur corps et qui contrôlent leur image.

Emily Ratajkowski, connue pour son apparition dans le clip polémique de Robin Thicke "Blurred Lines" et souvent réduite à sa plastique, et qui a récemment rédigé une tribune sur la notion de sexy, a publié à son tour une photo d'elle nue, en soutien à Kim Kardashian. Mais surtout, elle a souligné le caractère "sexiste" des commentaires négatifs. Et bien sûr qu'ils le sont.

Traduction : J’aime quand un mec commente la décision d’une femme de publier une photo d’elle nue. Son corps, sa carrière. Conneries sexistes.

Suite à cette série de tweets la critiquant ou la défendant, Kim Kardashian a voulu avoir le dernier mot. Elle a donc écrit une tribune sur son site. Un doigt d’honneur à la police du corps. Elle explique :

"Sincèrement, je ne comprendrai jamais pourquoi les gens se préoccupent tellement de ce que les autres font de leur vie. Je ne me drogue pas, je bois peu d’alcool, je n’ai jamais commis de crime… et je suis un mauvais modèle parce que je suis fière de mon corps ?

On dirait que cette histoire de sextape revient toujours. Oui, une sextape que j’ai faite il y a treize ans. IL Y A 13 ANS. Il y a trèèès longtemps. Et les gens en parlent encore ?!?! J’ai connu la gêne et la peur, et j’ai décidé de me dire, peu importe, je vais faire mieux, je vais aller de l’avant. Je ne devrais pas être constamment sur la défensive pour quelque chose qui s’est passé il y a treize ans. Allons de l’avant. Moi je l’ai déjà fait."

Les femmes qui sont fières de leur corps et qui le montrent sont constamment critiquées. C’est l’un des doubles jeux du féminisme moderne, de prendre un acte qui ne fait de mal à personne pour une attaque contre le reste des femmes.

Si une femme choisit de dévoiler son corps, c’est son problème, pas le nôtre. Même si cette femme a des millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et une panoplie impressionnante de fans. Chaque homme, chaque femme a le droit de choisir ce qu’ils font de leur corps. Et d’aller de l’avant.

(via GIPHY)

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Par Lydia Morrish, publié le 10/03/2016

Pour vous :