AccueilÉDITO

The World Letter, le projet plein d’amour (et complètement barré) de l’artiste Cocovan

Publié le

par Manon Baeza

Un peu de douceur dans ce monde de brutes.

De l’énergie, de l’audace, de la persévérance et un brin de folie… c’est ce qui résume parfaitement Cocovan, au profil plus qu’atypique. Cette jeune artiste franco-iranienne à l’univers ultra pop et légèrement kitsch possède déjà une esthétique qui lui est propre.

Ses rêves nourrissent son quotidien depuis des années, et c’est les paillettes plein les yeux qu’elle a dévoilé son tout dernier projet artistique et collaboratif : The World Letter. Sur sa page Facebook, l’artiste évoque dans une vidéo de 2 minutes son initiative et le but de ce projet collaboratif. Elle explique alors avoir créé une interminable feuille de papier qui s’apparente à une gigantesque lettre.

Le but de cette lettre ? La trimbaler un peu partout : Paris, Berlin, Montréal, et sur le territoire entier des États-Unis, afin que des passants et curieux viennent écrire leur lettre d’amour à notre planète Terre. Ce qu’elle souhaiterait avant tout, c’est qu’au moins une personne de chaque pays écrive dessus. Une fois qu’elle aura obtenu tous ces mots d’amour, elle fera une copie de cette lettre en format digital.

Et parce que rien n’est jamais trop grand pour Cocovan, elle souhaiterait ensuite envoyer cette lettre d’amour… dans l’espace. Oui oui, dans l’espace. Si son initiative peut paraître légèrement naïve, voire enfantine, l’artiste souhaite avant tout apporter un message de paix, d’espoir et d’unité à un maximum de personnes à travers le monde.

Pour le moment, sa lettre fait environ 60 mètres de long et comprend plus de 3 000 mots, provenant de 70 pays différents. À l’occasion de ce nouveau projet, la jeune femme a créé un compte Facebook, Twitter et Instagram afin de communiquer dessus. Donc si vous avez quelque chose à dire à notre chère planète, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

À lire -> Cocovan, la Cyndi Lauper française, à découvrir d’urgence

À voir aussi sur konbini :