The World, la ville flottante des millionnaires qui voyagent toute l’année

Faire le tour du monde toute l’année à bord d’un paquebot de luxe ? C’est possible pour les très fortunés !

The World est ce que l’on appelle un "bateau résidentiel privé". Il navigue continuellement autour du globe et héberge 165 appartements. Appartements qu’il vous faudra acheter exactement de la même façon que si vous achetiez un appartement en ville, car le concept de ce bateau est d’accueillir les propriétaires. 142 familles possèdent donc The World et décident ensemble, chaque année, de son itinéraire. Depuis 2002, il s’est arrêté dans plus de 900 ports dans 140 pays. À la fin de l’année 2017, il sera passé par Vanuatu, les îles Salomon, Hawaii, Shanghai, Hong Kong, le Canada, l’Alaska, le Mexique, et Miami.

@the World

© The World

Le bateau se rendra aussi dans des régions très reculées du monde, comme la mer de Ross en Antarctique. Deux à trois fois par an, le bateau organise ce que la direction appelle "les expéditions", des voyages atypiques durant lesquels des chercheurs et des environnementalistes donnent des conférences à bord. Il n’est pas rare, ainsi, de recevoir un photographe du National Geographic, un anthropologiste ou un biologiste marin.

@the World

© The World

Si vous avez quelques millions qui traînent dans un tiroir…

Imaginez donc un peu ce confort incroyable : vous vous réveillez dans votre propre appartement, bien évidemment designé à votre goût, entouré de toutes vos affaires. Pas besoin de valises, car vous êtes déjà chez vous. Et chez vous, c’est partout ! Les paysages défilent, un matin, vous êtes en Australie face à l’opéra de Sydney, et le mois suivant, vous voici face à un iceberg en Antarctique.

Pour vous offrir ce luxe, il vous faudra débourser un minimum de 3 millions de dollars, ce qui vous permettra de posséder un studio à bord. Certains appartements coûtent jusqu’à 15 millions de dollars… Si vous avez quelques millions qui traînent dans un tiroir, ne vous réjouissez pas trop vite, car il vous faudra aussi débourser environ 100 000 dollars par an de charges. Car évidemment, sur ce bateau, on ne fait pas les choses à moitié : il y a six restaurants à bord, plusieurs piscines, un simulateur de golf, un terrain de tennis, une bibliothèque, un cinéma, une salle de sport et un spa.

@the World

© The World

Mais qui sont donc les propriétaires ? On ne le saura pas, car l’information n’est pas divulguée afin de les protéger. Ce que l’on sait, c’est que la moyenne d’âge des résidents est de 64 ans. La moitié serait américaine, et l’autre moitié principalement constituée d’Européens et de Sud-Africains. Les résidents ne passent pas forcément toute l’année sur le bateau, la plupart y habitent six mois dans l’année.

Le bateau, qui a été mis à la mer en 2002, est né en 1997 de l’esprit de Knut Kloster Jr, un norvégien qui a fait fortune en devenant un pionnier de l’industrie de la croisière. En 2006, tous les appartements étaient vendus.

@the World

© The World

Utopia, le concurrent

Si, aujourd’hui, le World est le seul bateau du monde à offrir ce type de service, il ne l’est plus pour longtemps. En 2021, l’Utopia viendra en effet le concurrencer. Celui-ci aura 190 appartements à son bord, qui coûteront entre 4 millions et 36 millions de dollars. Les itinéraires se feront en fonction d’événements clés tels que le festival de Cannes, le Grand Prix de Monaco, le carnaval de Rio ou les fashion-weeks. L’Utopia sera cependant un peu moins exclusif que le World, car il n’hébergera pas seulement des propriétaires. Un hôtel de 165 chambres y est prévu pour que le commun des mortels puisse essayer de toucher du doigt le paradis…

Par Dora Moutot, publié le 12/05/2017