Les codes des tatouages criminels russes passés au crible

Ancien criminologue, Arkady Bronnikov est considéré comme un expert en matière de tatouage criminel russe. Pendant vingt ans, entre 1960 et 1980, il a interviewé et photographié des centaines de prisonniers marqués à l'encre, incarcérés dans des institutions correctionnelles des régions de l'Oural et de la Sibérie - et dont la plupart proviennent des rangs des Vory v Zakone, la plus importante mafia de l'ex-URSS. De précieuses informations collectées pour la police et le Ministère des Affaires Internationales de l'URSS, pour lequel il travaillait alors.

Dans la lignée de ses encyclopédies sur le tatouage criminel russe, la maison d'édition et de design anglaise FUEL s'apprête à sortir un nouveau livre, basé sur le travail d'Arkady Bronnikov. Intitulé Russian Criminal Tattoo Police Files, ce livre comprendra 180 photos issues de la collection du criminologue ainsi que des textes qui tenteront de décrypter les messages cachés de ces tatouages.

Publicité

Décrypter le langage criminel des tatouages

Car les tatouages inscrits sur la peau de ces prisonniers russes n'étaient pas de simples dessins. Véritable carte d'identité corporelle, cette"bousille" est la marque de leurs souvenirs, de leur pègre, de leurs crimes. Et la symbolique des tatouages de criminels russes s'avère être l'une des plus codifiées au monde.

Russian Criminal Tattoo Police Files, qui se veut être une véritable étude sociologique, rappelle d'ailleurs le livre A fleur de peau – Médecins, tatouages et tatoués (1880-1910) qui repose sur les photos et observations du médecin français Alexandre Lacassagne. Tout comme Arkady Bronnikov, le professeur Lacassagne s'était attaché à relever et classer les tatouages de criminels français, à la fin du XIXème siècle.

En attendant la sortie de Russian Criminal Tattoo Police Files, prévue pour septembre 2014, les deux fondateurs de FUEL vous proposent de le pré-commander en contribuant sur Kickstarter à leur joli projet.

Publicité

Des prisonniers russes photographiés par Arkady Bronnikov © Arkady Bronnikov

Des prisonniers russes photographiés par Arkady Bronnikov © Arkady Bronnikov

© Arkady Bronnikov

© Arkady Bronnikov

© Arkady Bronnikov

© Arkady Bronnikov

Publicité

Par Naomi Clément, publié le 16/04/2014