Street art Kardashian
Plastic Jesus

À Los Angeles, un street-artist se moque des Kardashian

Des panneaux "No Kardashian parking anytime", autrement dit "stationnement interdit aux Kardashian quelle que soit l'heure" poussent comme des champignons dans les rues de Los Angeles. Il n'en fallait pas plus pour attirer l'attention de l'opinion publique.

Publicité

Des panneaux signalétiques rouges et blancs fourmillent partout aux alentours d'Hollywood. Ils interdisent à la famille Kardashian de se garer dans certaines parties de Los Angeles. Évidemment, ce ne sont pas de vrais panneaux de signalisation. C'est en fait Plastic Jesus, un street-artist du coin, qui se cache derrière cette initiative hilarante.

On le surnomme  le "Banksy de L.A", une référence pas des moindres. On chuchote même que le britannique aurait parfois puisé son inspiration dans le travail de Plastic Jesus. Le street-artist a ses quartiers dans la cité des anges et travaille beaucoup sur les problèmes de société et l'actualité internationale.

Publicité

Une critique acerbe de la pseudo-célébrité

Dans une interview donnée à The Hollywood Reporter, il explique travailler sur l'obsession de l'Amérique pour la célébrité, qu'elle soit méritée ou non. Il raconte avoir eu l'idée de placer ces panneaux après avoir vu les sœurs Kardashian, marchant fièrement entourées d'une horde de paparazzis. Elle ne faisaient rien d'autre que de se déplacer de leur voiture à la boutique :

En voyant cela j'ai pensé "je suis sûr qu'il y a maintenant plus de paparazzis que de journalistes qui travaillent sur de vraies infos." Pour moi, la BBC et la NPR sont en bonne voie pour devenir des tabloïds.

Publicité

Breaking Bad, les sœurs Kardashian, Robin Williams ou les Dents de la Mer, Plastic Jesus est aussi fortement inspiré par la pop culture. Il s'était récemment illustré par sa campagne "Stop making stupid people famous" dont le "No Kardashian parking" semble être le prolongement.

Publicité

Selon la police de la ville, aucune plainte n'a été déposée. Les panneaux restent toujours en place après plusieurs semaines. "Nabilla, te gare pas là", "Zahia vire-moi ta caisse", "Enora, range ta poubelle ailleurs" ou encore "Parking interdit à Eric Zemmour", on attend avec impatience que l'initiative soit reprise en France.

La Brea and Hollywood Blvd #oscars2015 #oscars #academyawards #hollywood #streetart #streetartla

Une photo publiée par Plastic Jesus (@plasticjesus) le

Pour plus de Plastic Jesus, rendez-vous sur Facebook, Instagram et sur son site.

Par , publié le 08/04/2015

Copié

Pour vous :