Vidéo : une fresque street-art dénonce la dictature du "Like"

La nouvelle fresque de l'artiste italien Mr Thoms, Diego della Posta de son vrai nom, propose une belle satire des réseaux sociaux.

Postée le 8 juillet, la vidéo réalisée en stop motion nous dévoile le nouveau travail de l'artiste multimédia romain à la fois écrivain, peintre, sculpteur, cinéaste, illustrateur et street-artist. Cet amoureux de la peinture surréaliste et des comiques, toujours à la recherche constante de cet équilibre entre humour, concept expressif et brin de folie, continue sur sa lancée.

Publicité

Ce tableau, conçu à Ferentino en Italie, dépeint ainsi le portrait caricatural d'une personne accro aux réseaux sociaux, en particulier à Facebook. La dictature du "Like" opère, muni d'oeillères à l'effigie du plus grand réseau social au monde, le personnage, les yeux exorbités, semble obsédé par la fameuse main au pouce levé. Tel un mulet, sa carotte à lui c'est un "J'aime".

C'est donc une satire intéressante que nous propose Mr Thoms, une critique de la manière dont les individus, après avoir posté une photo, une image, un commentaire ou un statut, scrute Facebook sans cesse pour découvrir le nombre de personnes qui aura aimé.

Dans l'imaginaire collectif trop connecté, le nombre de "Like" permet de jauger sa popularité. Et si par malheur, seulement une ou deux personnes décident, par un geste furtif d'appuyer sur le bouton, c'est beaucoup trop la honte...

Publicité

mrthoms

Par Anaïs Chatellier, publié le 09/07/2014

Pour vous :