Docu : la scène cachée du dancehall au Japon

L'archipel nippon a toujours été très passionné par la musique, et tous les styles musicaux y sont représentés. Mais le dancehall peut y être moins familier pour certains. Un documentaire met aujourd'hui la lumière sur la scène grandissante de ce genre musical au Japon.

Les dancehall queens japonaises © Bose

Les dancehall queens japonaises © Bose

On ne compte plus les films et autres documentaires qui ont eu pour volonté de décrypter la culture japonaise : de Sans Soleil de Chris Marker (1982) à Real Scenes: Tokyo de Resident Advisor (2014), la culture à la fois traditionnelle et avant-gardiste nipponne a été étudiée de long en large. Mais cette dernière s'avère inépuisable, et un énième documentaire vient aujourd'hui mettre en lumière un nouvel aspect du Japon : la scène, jusqu'ici quelque peu méconnue, du dancehall au pays du Soleil Levant.

Publicité

Intitulé Scène cachée : Le Dancehall au Japon et produit par Bose, ce court documentaire conte la façon dont le dancehall, qui puise ses origines en Jamaïque, a fini par trouver une place en or dans les fondements traditionnels de la culture japonaise, jusqu'à y susciter un indéniable engouement, y créer une véritable institution.

Soirées dansantes et cours sur la langue rasta

Le point de départ de ce succès ? La victoire inattendue, en 1999, du premier crew de MCs et autres selecta japonais à un concours de Sound System à Brooklyn, concours jusqu'alors majoritairement dominé par les Jamaïcains. S'en est suivi d'autres démonstrations de la passion ardente des Japonais pour le dancehall, comme la victoire en 2002 de la danseuse Junko, première citoyenne nippone à gagner le concours très respecté de la Dancehall Queen en Jamaïque.

Depuis, le dancehall a bel et bien fait son trou dans l'archipel. De Tokyo à Osaka en passant par Yohohama, où quelque 35 000 personnes se sont déplacées pour vibrer, les filles agitent leur derrière sur les morceaux de Vybz Kartell, s'inspirant du look et de la gestuelle des femmes jamaïcaines, et décryptant la langue rasta lors de réunions collectives.

Publicité

En six minutes, Le Dancehall au Japon part ainsi à la rencontre de ces danseurs et producteurs de musique, qui se sont tous épris de passion pour une culture née à des kilomètres de la leur : celle du dancehall, de ses vibes positives et de ses danses sensuelles.

Le Dancehall au Japon est le premier épisode de Scène cachée, une trilogie signée Bose qui explore des scènes musicales dans le monde entier. Plus d'informations sur le site qui lui est dédié.

Publicité

Par Naomi Clément, publié le 21/07/2014

Pour vous :