AccueilÉDITO

À la rencontre d'Alessio Franceschetto, un artiste qui utilise la pop culture comme outil de satire sociale

Publié le

par Sophie Tobin

L'artiste italien Alessio Franceschetto détourne avec une pointe d’ironie des objets du quotidien, afin de faire passer des messages.

Alessio Franceschetto est un jeune artiste italien qui travaille et vit à Londres, une ville dont il est amoureux. Ce designer spécialiste de la pop culture créé des images colorées et drôles teintées d’ironie qui font réfléchir le public. Intrigués par son parcours, ses sources d’inspirations et son travail, nous l’avons contacté pour qu'il nous en dise plus.

Alessio Franceschetto a grandi dans un petit village, pas loin de Venise, en Italie, où il a fait ses débuts. Tout en gérant l’identité visuelle de la marque Paul Smith en tant que visual merchandiser, il continuait de cultiver ses passions sur son temps libre, créant sa propre ligne de vêtements avec des amis, et jouant de la musique dans plusieurs bars de la ville.

Mais il a vite compris que cela n'était pas assez stimulant pour lui. Il s'explique : "Je pense que l’Italie a beaucoup de potentiel, mais il n’est pas suffisamment mis à profit." Il a donc demandé à être muté dans les bureaux de Paul Smith à Londres, et il est tombé amoureux de la capitale anglaise :

"Ici, à Londres, je trouve des idées qui stimulent ma créativité. Je visite souvent des galeries d'art pour m’inspirer, particulièrement Saatchi ou la Tate Modern."

L’art d’Alessio Franceschetto est terre à terre, pertinent et drôle, tout en accordant un intérêt particulier aux détails et au design. Si son objectif premier est de faire rire, il souhaite également provoquer une réflexion. Un équilibre qu’il décrit ainsi :

"J’essaye de capter le côté créatif des objets qui m’entourent, en les plaçant dans un contexte différent, en jouant avec leurs contradictions inhérentes. Et de faire le lien entre l’utilisation que je fais de ces objets et celle habituelle, en ajoutant un peu d’ironie, ce qui attire généralement l’attention."

Et de l’attention, il n'en manque pas, puisque avec 23 000 followers sur son compte Instagram, son succès est flagrant. Il estime le devoir à la ville de Londres, qu’il ne se voit pas quitter de sitôt : "Londres m’offre beaucoup actuellement."

Rendez-vous sur le site d’Alessio Franceschetto pour suivre ses projets.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :