AccueilÉDITO

À 15 ans, cet ado a découvert une cité maya oubliée

Publié le

par Charles Carrot

En établissant une relation entre la position des étoiles et celles des villes mayas, William Gadoury a découvert une ancienne cité dont on ignorait jusque-là totalement l'existence.

William Gadoury, 15 ans, et déjà à l'origine de théories qui lui ont permis de découvrir une cité maya oubliée (Photo : <em>Le Journal de Montréal</em>)

À seulement 15 ans, le Québécois William Gadoury s'est déjà fait connaître de l'Agence spatiale canadienne, l'agence spatiale japonaise Jaxa, et même de la Nasa. Ses travaux ont en effet permis de découvrir une cité maya que les scientifiques n'avaient jamais remarquée auparavant, comme le relève le Journal de Montréal, en établissant un lien entre la position des constellations et l'emplacement des cités mayas. Une théorie confirmée par les images satellites prises par les agences spatiales précédemment citées.

Passionné par la civilisation maya depuis des années, William Gadoury a élaboré une théorie selon laquelle les Mayas, fascinés par les étoiles, établissaient leurs cités en fonction de certaines constellations. Il a tout d'abord analysé 22 constellations connues des Mayas et découvert que 117 de leurs cités avaient été bâties d'après la position des étoiles – une corrélation qui n'avait jamais été repérée. Puis il s'est penché sur une 23e constellation et en a déduit qu'une 118e cité devait exister. Il a ainsi présenté ses calculs à l'Agence spatiale canadienne en novembre 2014.

Une des cinq plus grandes cités mayas

La théorie de Gadoury est désormais confirmée : après l'étude de nombreuses images satellites, il semblerait qu'une importante cité maya se trouve à l'endroit précis indiqué par le jeune homme, dans un recoin inaccessible de la péninsule du Yucatan, dans le Sud-Est du Mexique. D'après le Dr Armand LaRocque, spécialiste en télédétection à l'Université du Nouveau-Brunswick, on peut en effet y distinguer une pyramide et une trentaine de bâtiments :

"Des formes géométriques, comme des carrés ou des rectangles, sont apparues sur ces images, formes qui peuvent difficilement être attribuées à des phénomènes naturels."

La cité maya tout juste découverte serait composée d'une trentaine de bâtiments et aurait sa propre pyramide (ci-dessus : celle de Chichén Itzá, au Mexique).

Il s'agirait ainsi d'une de cinq plus grandes villes maya connues à ce jour. William Gadoury aimerait beaucoup se rendre sur place mais une expédition dans cette zone serait coûteuse et ardue."C'est toujours une question d'argent. Organiser une expédition coûte horriblement cher", explique le Dr LaRocque. En attendant, William Gadoury continue de discuter de sa découverte avec des scientifiques et des archéologues du monde entier. S'il parvient à obtenir le financement nécessaire, il devrait ainsi représenter le Québec à la prochaine Expo-sciences internationale, en août 2017 au Brésil.

À voir aussi sur konbini :