(Crédits image : Gabriela Hasbun)

Le propriétaire de la toute première boutique de comics est décédé

Gary Arlington a ouvert la toute première boutique de comics en 1967. Il s'est éteint à San Francisco le 21 janvier 2014.

Gary Arlington dans son shop de la 23ème rue, dans Mission District. (Crédits image : Gabriela Hasbun)

Fin janvier 2014, les États-Unis ont perdu un pionnier de la pop culture. Gary Arlington fut le propriétaire de la toute première boutique de comics du monde, à San Francisco, en 1967. Né en 1938, il est décédé le 21 janvier à l'âge de 75 ans des suites de complications de son diabète et d'une maladie cardiaque.

Publicité

Quand ce passionné ouvre sa boutique, la San Francisco Comic Book Company, il est loin de se douter qu'elle deviendra l'un des lieux-phare de la culture comics, véritable foyer d'échanges et de discussions autour de ces bandes dessinées nées aux États-Unis. Le site de comics underground Last Gasp lui consacrait ces quelques mots :

Tel un homme non originaire de cette planète, Gary Arlington était un outsider-né... et donc le propriétaire idéal pour un magasin de comics. [...] Son magasin est devenu un lieu de rencontre pour de nombreux cartoonists de l'underground de l'époque comme Robert Crumb, Bill Griffith, et Spain Rodriguez. Ron Turner [créateur du comic book The Daleks, entre autres, ndlr] se souvient d'y avoir acheté son premier comics en 1968.

Capitale du comic book

Gary Arlington est de ces hommes qui ont réussi à créer l'émulation autour d'une sous-culture encore très peu développée à une époque. Art Spiegelman est le créateur de la bande dessinée multi-récompensée Maus. Pour lui aussi, Arlington a bâti quelque chose de spécial :

Publicité

San Francisco était la capitale de la culture comics dans les sixties et le début des seventies. Et le tout petit boui-boui qui servait de boutique à Gary Arlington était, selon moi, la capitale de San Francisco.

Mais Arlington n'était pas qu'un commerçant qui a eu la chance de s'imposer au bon moment sur le marché des BD. Il était lui-même un artiste très particulier. En 2011, Last Gasp éditait I Am Not Of This Planet : The Art Of Gary Edson Arlington, un livre compilant nombre des travaux d'Arlington, qui pratiquait un style naïf et coloré, tout à fait en phase avec un personnage aussi dévoué à sa passion. So long, cowboy.

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 07/02/2014

Copié

Pour vous :