AccueilÉDITO

De Photoshop aux collages de street-art

Publié le

par Théo Chapuis

(Crédits image : Guus Ter Beek et Tayfun Sarier)

Ah, Photoshop. Outil indispensable pour beaucoup, véritable casse-tête pour certains... simple inconnu pour les autres. Reste que ce logiciel de retouche fait partie intégrante de la vie de tant de travailleurs de l'image de par le monde. Pas étonnant que certains de ces codes soient repris et détournés à loisir par des graphistes revanchards. Leur obsession a un nom : Photoshop.

(Crédits image : Guus Ter Beek et Tayfun Sarier)

Ne soyez donc pas surpris en croisant les collages de Guus Ter Beek et Tayfun Sarier dans les rues de Londres : ces deux garçons souffrent simplement d'une overdose de calques, de filtres, d'objets dynamiques... bref, de Photoshop. Ils ont besoin de prendre l'air, c'est normal ! En guise de thérapie, ils ont décidé de coller de fausses traces de l'outil "suppression" du logiciel d'Adobe un peu partout.

Et même s'ils ne "suppriment" pas vraiment les publicités de poulet frit, les panneaux de sens interdit ou encore les affiches publicitaires, leur démarche amusante tente l'invasion du numérique dans notre cher petit monde physique. Comme une mise en abyme étrange entre l'écran du graphiste et le produit fini du publicitaire.

(Crédits image : Guus Ter Beek et Tayfun Sarier)

(Crédits image : Guus Ter Beek et Tayfun Sarier)

Ce travail vous rappelle celui d'Invader, l'artiste français qui colle des mosaïques inspirées des jeux vidéo des années 70 et 80 ? Certainement, mais plus encore, celui-ci évoque surtout ces affiches de la marque H&M des rues de Hambourg sur lesquelles étaient ajoutées une palette Photoshop début janvier. Nous vous le montrions par ici.

Plus proche de chez nous, on pense aussi à un artiste bordelais dont nous vous parlions également en nos pages. Souvenez-vous : celui-ci collait des interfaces Windows proposant de "Vider la corbeille" tout proche des poubelles de la ville.

(Crédits image : Guus Ter Beek et Tayfun Sarier)

(Crédits image : Guus Ter Beek et Tayfun Sarier)

Suivez-les sur le site Street Eraser.

À voir aussi sur konbini :