AccueilÉDITO

En images : voilà à quoi ressemblait le Spring Break des années 80

Publié le

par Constance Bloch

Un an après la sortie de Spring Breakers d'Harmony Korine et alors que le Spring Break bat son plein aux États-Unis, des photos de l'évènement prises au cours des années 80 ont émergé sur la Toile. 

Depuis quelques jours, le coup d'envoi du fameux Spring Break américain a été lancé. Pour des milliers de jeunes, c'est le moment de l'année où ils oublient le stress lié à leurs études à coups de fêtes sur la plage, cocktails géants et concours de t-shirts mouillés.

Née dans les années 1940, cette "pause du printemps" trouve son origine à Fort Lauderdale, une ville située en Floride, considérée comme étant la "Venise de l'Amérique". On doit le nom de "Spring Break" en 1936 à un entraineur de natation de l'université de Colgate (ça ne s'invente pas), Sam Ingram.

Deux ans plus tard, près de 300 nageurs se retrouvent dans la cité. En 1960 sort au cinéma Ces folles de filles d'Ève de Henry Levin. Il suit quatre jeunes femmes "en recherche d'aventures sentimentales pour leurs vacances de printemps".

Le film connait un certain succès car il est l'une des premières "teen comedy" à aborder la question de la sexualité chez les adolescents et les changements moraux qui ont lieu, quelques années avant mai 1968, chez les étudiants américains.

Une popularité grandissante dans les années 80

Ce n'est qu'au cours des années 70 et 80 que le Spring Break connait une popularité qui va bien au-delà des frontières de Fort Lauderdale. Plusieurs photographes ont documenté cette période, notamment l'américain Keith McManus, qui a braqué son objectif sur Daytona Beach en Floride.

© K. McManus

L'année dernière, le cinéaste Harmony Korine s'était emparé du phénomène pour en faire un film sulfureux - Spring Breakers - sur les dérives liées à ces soirées ultra-alcoolisées. Il mettait alors en scène quatre jeunes filles en bikini multicolores et avides de nouvelles expérience. Le long métrage a relayé à travers le monde une image du Spring Break qui a fini de forger un mythe où débauche, sexe et alcool se conjuguent.

Mais si en 2014 cette "relâche de printemps" rime avec excès en tous genres, qu'en était-il lorsque le phénomène a vu sa popularité grandir ? Si les spring breakers en photo ont l'air un peu plus sages que dans le film de Korine, il n'en demeure pas moins qu'entre caddies débordants d'alcool, filles en maillot de bain, drague et ambiance festive, peu de choses semblent avoir vraiment changé depuis trente-cinq ans.

© Keith McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

© K. McManus

-> À lire : Spring Breakers : un échappatoire ciné en or

À voir aussi sur konbini :