En images : la Chine et ses contrastes à travers l'objectif d'Arnaud Montagard

Après New York et Cuba, le photographe français Arnaud Montagard a braqué son objectif sur la Chine au cours d'un séjour de quatre mois. Un choc des cultures comme fil conducteur de son voyage qu'il nous raconte en images.

Pêcheur, Yangshuo (Crédit image : Arnaud Montagard)

En parallèle à ses études de commerce, le jeune photographe Arnaud Montagard parcourt le monde pour immortaliser des visages, des couleurs, des paysages et traduire en images des instants de vie. En véritable passionné de voyage, il raconte que son arrivée en Chine a été un véritable choc culturel :

Publicité

Dès la sortie de l’aéroport, on se rend compte que tout est différent : impossible de se faire comprendre par le chauffeur de taxi, très peu de Chinois parlent anglais. On se sent également tout petit, des buildings à perte de vue. Shanghai c’est 24 millions d’habitants !

Traffic Jam, Shanghai (Crédit image : Arnaud Montagard)

Après avoir pris quelques repères dans cette fourmilière humaine, Arnaud Montagard a dégainé son appareil photo pour immortaliser et apprivoiser un pays fait de contrastes :

Publicité

Les immeubles ultra-modernes côtoient les maisons délabrées, les paysans cultivent des salades en dessous d’une réplique de la tour Eiffel, des habitants étendent du linge en pleine rue à quelques mètres des plus gros buildings du monde.

Un homme cultivant son potager à Tianducheng, reproduction de Paris en Chine, prévue pour 100 000 habitants et habité par une cinquantaine (Crédit image : Arnaud Montagard)

Habitué à une vie à l'occidentale, certaines scènes du quotidien en Chine l'ont interpellé :

Publicité

La première fois que je me suis rendu dans une grande surface, j’ai été surpris par une mère qui portait sa fille au-dessus d’une poubelle pour qu’elle puisse faire ses besoins. Elle a raté sa cible, en plein magasin, et personne ne semblait choqué par la scène. Même si on arrive à s’y habituer au fil des semaines, les crachats dans la rue n’ont pas manqué de me surprendre.

Boucherie dans un marché chinois, les billets de banque côtoient la viande (Crédit image : Arnaud Montagard)

Pour étoffer son travail photographique et mieux comprendre l'essence d'un pays en mutation, le jeune étudiant a visité plusieurs villes en Chine. En quatre mois, il est passé des plus "petites" comme Hangzhou ou Suzhou aux incontournables rues de Shanghai et de Pékin, avant de parcourir la région du Guangxi.

Publicité

Il raconte :

C'est un de mes voyages les plus marquants, pour la beauté des paysages mais aussi au niveau du confort très modeste, complètement différent de ce que l’on peut voir en France.

Pics karstiques de Yangshuo (Crédit image : Arnaud Montagard)

Arnaud Montagard explique que dans les grandes villes, les contrastes du pays se font encore plus ressentir :

Certains quartiers sont très modernes mais on peut très vite avoir l’impression de remonter dans le temps. Promenez-vous dans un marché chinois et vous sentirez très vite la différence. On peut également trouver, en plein Shanghai, un marché des célibataires très archaïque : les parents proposent à d’autres parents leurs enfants pour convenir d’un mariage. Ils portent des pancartes vendant les qualités de leur progéniture (taille, poids, études) et tout se fait sans la présence des principaux intéressés.

Bien que les Chinois adorent photographier les Européens, certains d'entre eux ne se laissent pas facilement tirer le portrait, comme il le souligne :

La plupart d’entre eux détournaient le regard à la vue de mon appareil photo. Un grand nombre de Chinois est quand même équipé de matériel photo et adore photographier les Européens qu’ils considèrent comme une curiosité !

"Un policier m’interdisant de le prendre en photo" - Cité interdite, Pékin (Crédit image : Arnaud Montagard)

Beijing, 2013 (Crédit image : Arnaud Montagard)

Combat de crickets dans une petite rue reculée de Shanghai (Crédit image : Arnaud Montagard)

À quelques rues des quartiers riches de Shanghai, des enfants s’amusent dans un quartier rasé toujours habité  (Crédit image : Arnaud Montagard)

(Crédit image : Arnaud Montagard)

Un homme vendant les atouts de son fils pour lui trouver une femme, Marché des célibataires, Shanghai (Crédit image : Arnaud Montagard)

Shanghai (Crédit image : Arnaud Montagard)

Coucher de soleil dans la région du Guangxi (Crédit image : Arnaud Montagard)

"Dans les rizières au fin fond de la Chine. Dans cette région, les femmes ont pour tradition de se couper les cheveux une seule fois dans leur vie" (Crédit image : Arnaud Montagard)

Démonstration de pêche aux cormorans, plus vieille technique de pêche au monde (Crédit image : Arnaud Montagard)

Couple faisant des photos de mariage dans le faux Paris (une ville fantôme, LinPing) en Chine (Crédit image : Arnaud Montagard)

Par Constance Bloch, publié le 22/01/2014

Copié

Pour vous :