AccueilÉDITO

Vidéo : une peinture classique de 1896 en 3D

Publié le

par Louis Lepron

Peintre académique hongrois, Gyula Benczúr a navigué au cours de sa carrière entre la France, l'Italie, l'Allemagne jusqu'à devenir, en 1883, directeur de l'école nationale de peinture de Budapest. C'est à cette époque qu'il illustre des fameux épisodes de l'Histoire de son pays. Parmi eux, la reprise du château de la capitale (1686), qui deviendra un tableau sous son pinceau en 1896.

Il dépeint la reprise de Budapest par l'armée impériale, menée par Charles V de Lorraine, face aux forces ottmanes qui occupaient la ville depuis 150 ans. Voilà pour la leçon d'histoire. Et le tableau, le voici :

<em>Reprise du château de Buda</em> en 1686 par Gyula Benczúr (1896)

Ci-dessous une vidéo. Vous pensez contempler le tableau de Benczúr Gyula ? Il n'en est rien : il s'agit d'une recomposition impressionnante de l'oeuvre en 3D à l'aide de 8,5 millions de polygones. Pour être moins clair, il y a là des heures de "modélisation tridimensionnelle", une étape qui consiste à façonner des objets en 3D. Derrière ce projet ambitieux, le travail en trois dimensions de l'artiste hongrois Farkas Zsolt.

Il a décidé de reprendre les traits, les gestes et les poses des personnages peints par son concitoyen pour mieux leur donner une consistance et un relief saisissants. Comme il l'explique sur son blog, l'idée lui est venue simplement : 

On était en vacances à essayer de résoudre des devinettes et il y avait dans le livre une peinture médiévale. Ma femme m'a alors demandé si je pouvais la transformer en 3D. J'ai dit oui, bien sûr.  

Pour donner une idée plus précise, Farkas Zsolt a publié sur son blog des images de son processus de travail. Pas mieux pour comprendre la transformation progressive du vide juqu'à la peinture en 3D.

À voir aussi sur konbini :