Une peinture de Banksy taxée de racisme effacée

Un an jour pour jour après le début de sa résidence new-yorkaise, Banksy se rappelle à notre bon souvenir en dévoilant un nouveau pochoir à Clacton-sur-mer, charmante bourgade de l'Essex britannique. Taxé de racisme, celui-ci a depuis été effacé. 

Un homme à casquette devant l'objet du scandale - Crédit Image Banksy

Un homme à casquette devant l'objet du scandale - Crédit Image Banksy

Banksy a la maîtrise du calendrier. Après un pochoir effectué aux abords d'un parc de Folkeston – ville portuaire de la région du Kent – le street-artist britannique a dévoilé une nouvelle œuvre ce mercredi 1er octobre à Clacton-sur-Mer, soit un an jour pour jour après le début de sa résidence new-yorkaise Better In Than Out

Publicité

Cette œuvre, apposée sur la façade d'un bâtiment propriété de la municipalité, donne à voir un groupe de pigeons gris excluant à grand renfort de slogans xénophobes ("Les immigrants ne sont pas les bienvenus" / "Retourne en Afrique") un congénère dont le plumage est d'une couleur différente.

Une fable animalière qui fait sans nulle doute référence aux élections partielles qui se tiennent sous peu dans l'ex-station balnéaire huppée du sud de l'Angleterre. Dans une semaine, le comté de Clacton est appelé aux urnes pour élire un nouveau député. Et dans cette ère urbaine de 67 000 habitants (pour un tiers âgés de plus de 65 ans) connue pour son taux élevé de maladies cardiaques et de retraités, UKIP – le parti nationaliste du Royaume-Uni – est largement donné vainqueur.

L'œuvre de Banksy – artiste engagé, comme il l'a prouvé à de nombreuses reprises – peut être (mieux) comprise à l'aune de cette actualité. À Clacton, dans un contexte politique tendu, il met en scène le racisme, et l'accuse plus qu'il ne le justifie.

Publicité

Excès de zèle et plaintes à répétitions

Face à ce qui semblait être une œuvre engagée aux prises avec une réalité politique, la censure de la municipalité est immédiate. Faisant état d'une avalanche de plaintes, les autorités compétentes ont décidé d'effacer l'oeuvre, presto.

Interrogé par la BBC, Nigel Brown, en charge de la communication de la ville de Clacton, explique en effet que la réaction se devait d'être éclair : "Le site a été inspecté par notre staff. Il a considéré que le pochoir pouvait être vu comme offensant. Nous avons donc décidé de l'effacer ce matin". Avant même que Banksy n'ait confirmé en être l'auteur, fallait-il préciser.

Détail de l'oeuvre - Crédit Image Banksy

Détail de l'oeuvre (Crédit Image Banksy)

Publicité

Un excès de zèle que l'entourage de l'artiste, contacté par la télévision britannique, a refusé de commenter alors qu'à Clacton on s'en mord (probablement) les doigts. 

"Nous serions ravis qu'il revienne et nous accueillerons comme il se doit un Banksy "approprié" sur notre bord de mer", commente finalement M. Brown. On doute vivement qu'il honore l'invitation.

Par Tomas Statius, publié le 02/10/2014

Copié

Pour vous :